Santé

La complexité du cerveau associée à l'évolution des gènes

ActualitéClassé sous :vie , cerveaux , gêne

-

L'équipe de Bruce Lahn, de l'Howard Hughes Medical Institute (Maryland), a montré une corrélation entre la complexité du cerveau humain et l'évolution des certains gènes spécifiques.

La complexité du cerveau associée à l'évolution des gènes

Ses travaux, publiés dans la revue Cell, portent sur l'analyse des niveaux d'évolution de gènes codant pour des protéines du système nerveux chez plusieurs espèces (macaques, chimpanzés, humains, rats et souris).

Par analyse informatique, les chercheurs ont identifié 214 séquences de gènes orthologues, c'est-à-dire issus d'un même gène ancêtre et codant pour des fonctions similaires chez des espèces différentes. Ils ont ensuite déterminé les vitesses d'évolution de ces gènes en mesurant le rapport entre le nombre de substitutions génétiques non synonymes (se traduisant au niveau des séquences des protéines) et synonymes (ne modifiant pas la séquence des protéines). Les résultats ont révélé un ratio plus important chez l'ancêtre de l'Homme que chez le macaque, à partir de leur divergence il y a 20 millions d'années ; ratio qui s'accroît encore au moment de la séparation entre l'Homme et le chimpanzé.

Pour les auteurs de l'étude, cette étude contredit l'hypothèse selon laquelle les différences cérébrales entre le chimpanzé et l'Homme résultent de quelques modifications ponctuelles sur un groupe restreint de gènes. Elle associe au contraire l'augmentation du volume du cerveau humain à un remaniement moléculaire important du système nerveux affectant un grand nombre de gènes, en particulier ceux liés au développement cérébral.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi