Il est essentiel de déceler rapidement les symptômes d'une attaque cérébrale, les médicaments destinés à dissoudre les caillots de sang qui provoquent les lésions du cerveau devant être administrés durant les heures qui suivent l'accident cérébral.
Cela vous intéressera aussi

Lors d'une réunion de l'American Stroke Association à PhoenixPhoenix (Arizona), une équipe de l'University of North Carolina-Chapel Hill School of Medicine a présenté les résultats d'une expérience menée en collaboration avec six personnes, venant de subir une attaque cérébrale, et 100 volontaires.

Utilisant une méthode élaborée pour l'usage de personnels paramédicaux, les volontaires ont été entraînés à demander à ces patients encore affectées par une hémorragie, de faire un grand sourire, de fermer les yeuxyeux tout en maintenant les bras à l'horizontale pendant dix secondes et de répéter une phrase simple.

Ainsi les volontaires ont obtenu un taux de réussite de 97% pour la détection de la faiblesse des bras, de 96% pour l'identification de difficultés de la parole et de 74% pour l'observation d'une faiblesse des muscles faciaux.

Les chercheurs et l'American Stroke Association préconisent la diffusiondiffusion de cette technique simple auprès d'un large public et espèrent obtenir des retombées immédiates sur l'identification et les soins efficaces des hémorragies cérébrales.