La baleine bleue est l'animal le plus imposant ayant jamais existé sur Terre. © CC0
Planète

Le chant des baleines bleues révèle le moment où elles vont migrer

ActualitéClassé sous :baleine , baleine bleue , chant des baleines

Les baleines bleues communiquent entre elles grâce à d'intenses vocalises. En les analysant, des scientifiques ont pu identifier un changement dans leur chant qui indique le début de leur migration.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des baleines filmées pour la première fois dans leur vie intime  Des biologistes marins ont installé sur des baleines à fanons (rorquals, baleines bleues et baleines à bosse) une caméra et des capteurs. Ils ont ainsi pu étudier leur technique de capture de proies (lunge-filter feeding) qui consiste à filtrer avec les fanons l'énorme quantité d'eau enfermée dans la bouche pour avaler ensuite les crevettes et les petits poissons. Ils ont par exemple découvert que la baleine ajuste finement ses mouvements pour s’adapter aux proies qui sont devant elle (fine-scale movements). 

Les baleines bleues (Balaenoptera musculus) sont les animaux les plus imposants que la Terre ait portés. De nombreux aspects de leurs comportements restent mystérieux, notamment leur chant puissant et énigmatique. En recueillant cinq années de données acoustiques collectées par un hydrophone et des balises placées sur quinze cétacés dans la baie de Monterey (au sud de San Francisco, États-Unis), les scientifiques de l'université de Standford et de l'Aquarium de la baie de Monterey ont pu y déceler des variations qui coïncident avec le début de leur migration. Leur analyse est publiée dans Current Biology.

En haut, le call index (CI) qui correspond à l'intensité des chants des cétacés. En bas, le ratio entre les chants de nuit et de jour. Lorsque le chiffre dépasse 1, les baleines bleues chantent davantage la nuit, lorsque le chiffre est inférieur à 1, elles sont plus bavardes le jour. © William K Oestreich et al., Current Biology

Les baleines bleues en migration chantent le jour

Entre la fin de l'été et durant les mois d'automne, les baleines bleues passent le plus clair de leur temps à chasser du plancton pour faire des réserves. Les scientifiques se sont aperçus qu'elles vocalisent alors énormément la nuit, avec un pic au mois de septembre. En effet, l'alimentation de ces géants de mer dépend de la migration verticale du zooplancton. À la nuit tombée, des millions de petits animaux remontent vers la surface pour s'alimenter et retournent vers les profondeurs au lever du jour.

Mais, lorsque l'hiver arrive, les cétacés s'apprêtent à quitter les zones de nourrissage pour rejoindre leur zone de reproduction plus au sud. Elles se font alors plus silencieuses la nuit et « conversent » plutôt le jour à partir du mois de décembre lorsqu'elles commencent à quitter la baie de Monterey. Elles ne reviendront qu'en Juillet.

Selon les scientifiques, cette variation dans leurs vocalises est liée à leur changement de comportement ; lorsqu'elles migrent, les baleines bleues dépensent moins d'énergie pour chasser, les signatures sonores liées à ce comportement diminuent alors. Elles comptent sur les stocks de graisse constitués en été pour leur fournir assez d'énergie pour leur long voyage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !