Il existe de nombreuses façons de défendre la cause animale au quotidien. © Евгений Бахчев, Adobe Stock

Planète

8 façons de défendre la cause animale

Question/RéponseClassé sous :animaux , cause animale , bien-être animal
 

Chaque année, à l'approche des vacances d'été, le sujet fait malheureusement la Une des journaux. Des milliers d'animaux de compagnie sont abandonnés par leur famille. Mais si la cause animale vous tient à cœur, sachez qu'il existe de nombreuses façons de la défendre.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vidéo rare d'adorables chatons des sables  Ne sont-ils pas craquants ? Ces trois chatons surpris dans le désert marocain alors qu’ils chassaient une gerbille sont des chats des sables, ou chats du désert. C’est la première fois que des petits de cette espèce de félin très peu étudiée sont filmés. 

La Société protectrice des animaux (SPA), 30 millions d'amis, le Monde des Chats, le refuge des Clochards poilus. Extrêmement connues ou plus confidentielles, les associations qui militent pour la cause animale sont nombreuses en France. Et plus encore celles qui défendent le bien-être de ceux que l'on qualifie d'animaux de compagnie. Car il y a du travail.

En 2019, la France a battu un triste record. Celui du plus grand nombre d'abandons en Europe. Pas moins de 100.000 animaux laissés dans les rues du pays ou confiés à des refuges dans le courant de cette année. Les associations sont régulièrement débordées. Mais voici quelques idées d'initiatives pour contribuer à la cause animale de votre côté.

Mieux vaut prévenir que guérir

Si vous êtes une personne engagée aux côtés d'une association qui œuvre pour la cause animale, vous pouvez, comme le fait le Monde des Chats, mettre à disposition du public, un portail d'informations. Ou encore, mener des actions de sensibilisation et de prévention. N'hésitez pas non plus à prendre directement la parole, sur les réseaux sociaux, à l'occasion de manifestations nature ou dans un cadre scolaire, par exemple.

Adoptez un animal

Pour aider les associations dans leur combat « depuis l'extérieur », pas de meilleure idée que d'adopter un animal plutôt que de l'acheter. Dans les refuges, on en trouve pour tous les goûts. Des chiens et des chats de toutes tailles et de tous âges. Et même des nouveaux animaux de compagnie et des animaux de ferme.

Ce geste permet à la fois de réconforter un animal, de libérer une place pour en accueillir un autre - il y en a malheureusement toujours besoin - et de ne pas alimenter le commerce, parfois douteux, des animaux de compagnie.

En plus, les animaux adoptés en refuge sont confiés stérilisés.

La stérilisation des chats errants tient une place importante dans la lutte pour le bien-être animal. © Laura Pashkevich, Adobe Stock

Faites stériliser les chats errants

C'est d'autant plus important pour éviter la prolifération des chats errants et les bagarres de rue. Et même sans adopter d'animal, vous pouvez apporter votre pierre à l'édifice. Il existe des associations qui recueillent ces chats et se chargent de les soigner si besoin, de les identifier et de les stériliser. Alors la prochaine fois que vous verrez un chat errant, n'hésitez pas à le leur signaler. Elles feront le nécessaire.

Parrainez un animal

Si vous n'avez pas la possibilité ou tout simplement pas l'envie d'adopter un animal, vous pouvez le parrainer. Objectif : qu'il ne manque matériellement de rien tout au long de sa vie en refuge.

Nourrissez les chats libres

Parlant toujours des chats, pourquoi ne pas aider les associations qui, quotidiennement, nourrissent les chats que l'on dit libres. Ce sont des chats de rue qui ont été identifiés, stérilisés puis relâchés. Certains de ceux dont il est question dans le paragraphe précédent.

Les chatons demandent beaucoup d’attention. Une attention qu’ils ne peuvent recevoir qu’en famille d’accueil. © liukovmaksym, Adobe Stock

Devenez famille d’accueil pour chatons en détresse

Beaucoup d'associations manquent de place pour accueillir les animaux abandonnés ou maltraités. Elles ont besoin de famille d'accueil pour offrir à des chiens ou à des chats, un foyer temporaire. Et encore plus à la saison des chatons. Pour donner une chance à ces adorables boules de poils, il faut parfois donner de sa personne et biberonner toutes les deux heures.

Les dépenses du quotidien et les frais vétérinaires sont généralement pris en charge par les associations.

Dites non à la maltraitance

Les associations qui militent pour la cause animale sont aussi là pour prendre en charge les animaux maltraités et traumatisés. Seulement après une enquête minutieuse auprès du voisinage et au domicile de l'animal. Alors, si vous êtes témoin de scènes de maltraitance, n'hésitez pas à faire appel à elles. Ou même, si la diplomatie et la compréhension sont les meilleures de vos qualités, pourquoi ne pas devenir enquêteur pour la protection animale ?

Apportez une aide indirecte

Pour finir, sachez que même sans avoir de contact direct avec les animaux, les occasions ne manquent pas d'apporter son soutien aux associations qui défendent leurs droits. Vous pourriez ainsi bien sûr, faire un don - en argent, mais aussi en matériel ou en nourriture - à une association, participer à des collectes de croquettes, mettre vos compétences comptables, légales ou bureautiques à disposition pour améliorer la gestion administrative d'une association ou même, réaliser de petits travaux de type bricolage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !