Expert de l’ADN, le généticien étudie le génome des êtres vivants, c’est-à-dire l’ensemble de l’ information génétique contenue dans chacune des cellules sous la forme de chromosomes © MG, Fotolia.

Santé

Généticien

MétierClassé sous :génétique , Métiers médicaux , généticien

Peter Pan, Sonic Hedgehog ou encore Pinocchio... Tu te demandes quel est le rapport avec le généticien ?! Sache que ces personnages ont donné leur nom à des gènes présents chez les drosophiles. Biologiste spécialisé, le généticien étudie le patrimoine génétique des espèces vivantes afin de mieux connaître les propriétés et les fonctions  des gènes.

Généticien : l’expert des manipulations

Professionnel de la biologie spécialisé dans la génétique, le généticien étudie chez les organismes vivants (végétaux, êtres humains, animaux ou micro-organismes), leur génome codé dans leur ADN. Son travail consiste à déterminer le caractère héréditaire et les propriétés des gènes en faisant des expériences, et en tentant d'identifier les points communs et les différences entre les gènes de chaque espèces. Il peut étudier les maladies génétiques et héréditaires en comparant les génomes de personnes malades à ceux de personnes saines afin d'essayer d'identifier les zones spécifiques à des maladies ainsi que leurs causes.

Il peut procéder  par ailleurs à des manipulations génétiques sur des gènes d'animaux ou de plantes, créant ainsi des organismes modèles utilisés pour la recherche ou des organismes génétiquement modifiés (OGM). A travers ces manipulations, le généticien cherche à comprendre le rôle de certains gènes, ou à améliorer les espèces pour les rendre par exemple plus résistantes aux maladies ou à d'autres facteurs de stress, ce qui peut se faire par reproduction sélective (sélection des caractères désirables) ou plus récemment par modification génétique (OGM).

La génétique trouve ainsi de multiples applications dans différents domaines comme par exemple l'étude des populations, l'agroalimentaire (élevage ou culture sélective, développement du  maïs transgénique, etc.) ou encore la criminologie (étude d'empreintes génétique). Le généticien biologiste se différencie du médecin généticien, qui lui cherche à déterminer les risques de transmission d'une maladie génétique par exemple entre parents et enfants. Chercheur invétéré, le généticien publie tout au long de sa carrière de nombreux ouvrages de vulgarisation, rédige des articles et participe à des congrès.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le généticien doit avoir les compétences et les qualités suivantes :

  • maîtriser le matériel scientifique ;
  • maîtriser les outils informatiques ;
  • maîtriser la biologie et la biochimie moléculaire ;
  • maîtriser l'anglais scientifique et technique ;
  • être rigoureux et créatif ;
  • avoir des capacités d'analyse de résultat ;
  • aimer le travail en équipe.
Spécialiste du patrimoine génétique des organismes vivants, le généticien cherche à déterminer les caractères héréditaires, mais aussi les propriétés physico-chimiques des gènes.© Salomonus_ Fotolia

Les Conditions de travail

Le généticien travaille au sein d'une équipe composée aussi bien de techniciens que de chercheurs. Il opère pour le compte d'un laboratoire que ce soit pour un établissement public de recherche, un hôpital, des laboratoires universitaires, des compagnies pharmaceutiques...

Comment devenir généticien ?

Un niveau bac + 5 minimum est requis pour accéder au métier de généticien, qui est généralement complété par plusieurs années d'études a posteriori. Voici quelques exemples de formations :

  • Master Génétique de la cellule et pathologie ;
  • Master Génétique ;
  • Master ingénierie biochimique et biotechnologies ;
  • Ecoles d'ingénieurs spécialisées en génie biologique ou technologie des biomolécules ;
  • Doctorat en biologie ;
  • Diplôme d'Etat de docteur en médecine.

Sachez qu'avec un BTS Biophysicien de laboratoire, vous pouvez accéder au métier de technicien, qui travaille en collaboration avec les généticiens.

Le salaire d’un généticien

En fonction de son niveau d'études et de sa spécialisation, un généticien débutant gagne entre 2500 et 4000 euros bruts par mois.

Les perspectives d’évolution d’un généticien

Selon son niveau d'études de base, un généticien peut poursuivre sa carrière professionnelle vers des fonctions d'enseignant-chercheur.

Entreprises qui emploient des généticiens

  • Commissariat à l'énergie atomique ;
  • Hôpitaux ou cliniques ;
  • INSERM ;
  • Institut Pasteur ;
  • Institut Bergonié.

Maman, mon travail consiste à décortiquer et analyser les gènes. Mon but est de percer les mystères du génome afin d'améliorer les espèces et surtout pouvoir, à terme, guérir certaines maladies génétiques.

Chez les êtres humains, la génétique a notamment permis de compléter la fécondation in vitro avec un diagnostic pour éviter la transmission de maladies graves ou encore de créer des bébés médicaments. Des thérapies géniques sont également en train de voir le jour avec l'espoir de pouvoir guérir des maladies jusqu'alors incurables en remplaçant un gène défectueux par un gène fonctionnel.

Pour les plantes et les animaux je peux effectuer des manipulations génétiques pour les rendre plus résistants aux maladies ; il s'agit alors d'organismes génétiquement modifiés.

J'ai un petit côté Frankenstein, les dérives en moins !