Couper le bois, le plâtre, le métal avec une scie à main est rapide et précis à condition de bien choisir la lame de la scie. Une scie à main pour le bois ne convenant pas pour découper un autre matériau. Une denture à double biseau permet un travail de coupe en poussée comme en traction. © bilanol, Adobe Stock
Maison

Outillage : comment choisir une scie à main ?

Question/RéponseClassé sous :Outillage , scie , scie égoïne

Pour effectuer une coupe ponctuelle, il est parfois plus pratique et plus rapide d'utiliser une scie à main. Cet outil manuel se choisit en fonction du matériau à couper (bois, métal, plâtre, pierre...) et de la qualité de la coupe exigée. Décryptage des différents modèles pour faire le bon choix. 

Cela vous intéressera aussi

Pour choisir une lame de scie, il faut avant tout se poser les bonnes questions. Quel matériau devra être coupé ? Les coupes doivent-elles être rapides mais grossières ou au contraire propres et nettes ? L'usage de la scie à main sera-t-il intensif ou occasionnel ? Pour trouver la réponse, il faut tenir compte de la denture (exprimée en dents/pouce), du profil des dents (double ou triple biseaux), du revêtement appliqué sur l'acier pour prévenir l'usure de la lame, ce dernier étant différent d'un fabricant à l'autre.

Découpe du bois : des scies à main pour chaque usage

Il existe de très nombreux modèles de scies à main pour la découpe du bois. Outre la scie égoïne (la plus connue), scie à dos, scie à panneau, scie japonaise... possèdent des caractéristiques qui leur sont propres et s'utilisent dans un but précis.

  • Scie égoïne : la star des scies à main est équipée d'une large poignée et d'une lame en acier d'un millimètre d'épaisseur d'une longueur comprise entre 380 et 550 mm (selon le fabricant). Usage intensif ou ponctuel, elle coupe tout type d'essence de bois. Pour découper des tasseaux, des planches d'aggloméré, du lambris..., une denture de 11 dents/pouce est préconisée. En revanche, pour le bois de charpente, madrier, bastaing..., 7 dents/pouce suffisent.
  • Scie à dos : la lame de cette petite scie, d'une longueur comprise entre 300 et 350 mm, est équipée d'une denture fine qui varie de 11 à 13 dents/pouce. Elle s'utilise dans les travaux de finition pour des coupes droites ou d'angle, quand elle est associée à une boîte à coupe d'onglet.
  • Scie à panneau : utilisée pour les travaux de finition, la lame d'une scie à panneau, d'une longueur de 320 mm pour une denture de 13 dents/pouce, se distingue des autres scies par sa denture supplémentaire située sur l'arrondi de son nez. Avec elle, réaliser une découpe en plein panneau (contreplaqué, aggloméré) n'est qu'une formalité.
  • Scie japonaise : ce type de scie ne se limite pas à un seul et unique modèle. Le plus connu est la scie à double denture « ryoba ». La lame de 240 mm de long d'une épaisseur de 0,5 mm est pourvue d'une denture différente de chaque côté (7/14 et 17/22 dents/pouce). Polyvalente, elle tronçonne avec les petites dents et déligne avec les grosses. Les autres fines lames japonaises (dozuki, kataba, kugihiki) sont destinées aux coupes précises ou pour araser des pièces (tourillons en bois par exemple).
La lame à double denture de la scie japonaise ryoba coupe sans faillir les bois tendres comme les durs. Contrairement à une scie classique, les dents sont orientées vers le manche. Le travail s'effectue donc en tirant. La denture fine coupe sans laisser de trace, idéale pour les travaux de finitions. © Wolfcraft

Plâtre, béton cellulaire : des lames à toute épreuve

Plaque ou carreau de plâtre et bloc de béton cellulaire sont des matériaux particulièrement abrasifs. Les lames à plaquettes de carbure offrent une meilleure résistance à l'abrasion et sont idéales pour le béton cellulaire.

  • Scie égoïne à béton cellulaire : imposante avec ses 650 mm de long et une denture de seulement 1,2 dent/pouce, la lame scie proprement le béton cellulaire.
  • Scie égoïne à plâtre : pour couper facilement les plaques et carreaux de plâtre, la lame de 550 mm de long est pourvue d'une denture de 7 dents/pouce. Cette scie n'a qu'une seule fonction : exécuter des coupes droites. Pour de petites découpes, la scie à guichet est incontournable. Petite et maniable, elle autorise toutes les fantaisies.
Couper du béton cellulaire ou du plâtre ne pose aucun problème. L'énorme denture et le traitement de l'acier de la lame viennent à bout des matériaux les plus abrasifs. © Stanley

Métaux, des petites dents pour une coupe fine et mordante

Dans sa plus simple expression, une scie à métaux se compose d'un cadre en acier dans lequel prend place une fine lame de 24 dents/pouce pour une longueur de 300 mm. Le cadre a évolué pour offrir un meilleur confort d'utilisation et augmenter la capacité de coupe. Quel que soit le modèle de scie à métaux, la lame doit être parfaitement tendue pour venir à bout du métal à tronçonner.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !