Avec des étés très secs et des hivers pendant lesquels les précipitations ne permettent pas de réapprovisionner les nappes phréatiques, l’eau est un sujet préoccupant du quotidien. Alors, pour amoindrir le puisage des réserves souterraines, limiter le processus de traitement de l’eau, diminuer celui de purification, réduire le ruissellement, mais aussi réaliser des économies, l’installation d’un récupérateur d’eau est une solution intéressante. Mais comment réutiliser cette eau qui tombe du ciel ?

Cela vous intéressera aussi

Face à la problématique du manque d’eau dans le monde, certains pays ont trouvé des solutions visant à recycler les eaux usées. C’est le cas de l’Israël qui réutilise environ 90 % d’entre elles. En Europe, l’Espagne en traite à peu près 14 % et la France fait figure de mauvais élève avec seulement 1 %. La récupération de l'eau de pluie est un moyen très simple d’éviter une surconsommation de cette précieuse ressource potable notamment pour le jardin ou les plantes du balcon. En effet, il est possible d’installer un récupérateur d’eau si vous vivez en appartement, à condition de respecter le poids que peut supporter votre balcon, imposé par le règlement de copropriété.

L’utilisation de l’eau de pluie est-elle soumise à la législation ?

En France, il est impossible d’utiliser l’eau de pluie comme bon vous semble. Sa gestion est réglementée par divers textes de lois. Il est possible de récupérer et de stocker de l’eau de pluie, mais en respectant néanmoins certaines conditions. Si elle peut être récupérée pour un usage domestique, elle est pourtant interdite à la consommation alimentaire et ne peut pas être employée pour la vaisselle, la cuisine, l’hygiène corporelle ou simplement pour boire.

L’eau récupérée doit faire l’objet d’une installation spécifique. Elle peut être recueillie dans une cuve hors sol ou enterrée. Selon l’Ademe, une toiture de 100 m2 permettrait de collecter environ 70 m3.

L'eau de pluie doit être récupérée dans une cuve hors sol ou enterrée, spécifiquement conçue à cette fin. © Goodpics, Adobe Stock
L'eau de pluie doit être récupérée dans une cuve hors sol ou enterrée, spécifiquement conçue à cette fin. © Goodpics, Adobe Stock

Quelles sont les utilisations possibles de l’eau de pluie pour la maison ou le jardin ?

Arroser les plantes

L’eau de pluie est une alternative non négligeable à l’utilisation d’eau potable pour arroser votre jardin. Elle est également beaucoup moins calcaire que l’eau du robinet et donc davantage bénéfique pour les plantes. Si l’eau de pluie ne peut être utilisée pour votre alimentation, il est cependant possible d’arroser les arbres fruitiers ou les plants de légumes que vous consommerez ensuite. Il faut savoir qu’arroser un mètre carré de jardin nécessite en moyenne 15 litres d’eau. En utilisant l’eau de pluie, nul doute que vous réaliserez des économies !

Nettoyer l’extérieur

Les beaux jours sont souvent l’occasion d’effectuer un grand ménage de printemps à l’extérieur. Plutôt que de faire couler l’eau du robinet, n’hésitez pas à adapter un tuyau d’arrosage sur votre cuve de récupération. Et outre le seau et le balai-brosse, vous pouvez aussi y raccorder votre nettoyeur haute pression ou, selon le modèle, remplir son réservoir d’eau de pluie pour nettoyer votre terrasse votre balcon.

Laver les outils et la voiture

Plus besoin d’utiliser d’eau potable pour faire briller la carrosserie de votre voiture ! L’eau de pluie que vous aurez recueillie aura le même effet et suffira amplement. Elle sera aussi très utile pour laver vos outils de jardinage, vos chaussures après une promenade ou une multitude d’autres objets.

Faire le ménage

De la même façon que le nettoyage extérieur peut se passer d’eau potable, votre ménage à l’intérieur de la maison peut être effectué avec de l’eau de pluie. De plus, étant naturellement déminéralisée, elle ne laissera aucune trace de calcaire si vous l’utilisez pour nettoyer vos miroirs ou votre robinetterie.

Alimenter la chasse d’eau et laver le linge

Il est possible d'utiliser de l’eau pluviale pour alimenter directement la chasse d'eau de vos toilettes. Le site Internet officiel de l'administration française est clair à ce sujet. 

Néanmoins, avoir recours à de l'eau de pluie pour laver votre linge nécessite de pouvoir la traiter au préalable avec un dispositif spécifique.

Il reste cependant interdit d'employer une eau de pluie à l'intérieur de votre maison si elle comporte un risque d'avoir ruisselé d'un toit contenant de l'amiante-ciment ou du plomb !