Les fleurs de capucine attirent les pucerons. © 70650, Pixabay, DP

Maison

Certaines plantes peuvent-elles faire fuir les parasites ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , plante , insectes parasites
 

Dans votre jardin, il est parfois possible de ne pas effectuer de traitements chimiques. Il existe en effet certaines techniques qui offrent de bons résultats pour détruire ou éloigner certains insectes parasites ou encore empêcher des maladies cryptogamiques. Encore faut-il les utiliser à bon escient...

Lorsque le beau temps arrive, cela signifie que le jardin regorgera de fleurs, de fruits et de légumes, mais cela signifie aussi l'arrivée indésirable des parasites au jardin. Mais, certaines plantent sont répulsives, elles ont la capacité de repousser les insectes nuisibles grâce à l'odeur qu'elles dégagent. Ainsi, il n'est pas rare de voir un potager joliment fleuri ou que son agencement réponde à de strictes exigences. Jardiner sans pesticide, c'est possible. 

Certains légumes peuvent-ils combattre certains parasites ?

Les haricots et la tomate éloignent la mouche de semis. De même et grâce à son odeur, le poireau fait fuir la mouche de la carotte, tandis que cette dernière éloigne la teigne du poireau. La fève et la capucine attirent les pucerons comme un aimant, les éloignant ainsi des autres végétaux. Un insecte parasite du chou, l'altise, craint également le voisinage de l'épinard et des diverses salades.

Si vous semez une planche d'oignons, ils ne souffriront pas, en principe, de l'attaque de la mouche qui leur est très préjudiciable. De même, pour éloigner deux ennemis jurés du chou, la mouche et surtout un papillon blanc, la piéride, plantez des tomates à proximité. Enfin, l'odeur forte de l'œillet d'Inde et du souci indispose un bon nombre d'insectes.

Savez-vous planter des choux ? © Nietjuh, Pixabay, DP

Est-il possible de combattre certains parasites avec une bactérie ?

Il n'existe pas que des virus dangereux pour votre santé ! Une bactérie microscopique peut servir de moyen de lutte contre un assez grand nombre d'insectes parasites. Il s'agit du Bacillus thuringiensis, en vente dans la plupart des jardineries, sous divers noms commerciaux. Mais, attention, cet allié agit sur les chenilles des parasites à combattre et non sur les sujets adultes ! Cette bactérie préserve tous les autres insectes comme les auxiliaires utiles et les pollinisateurs. Après ingestion du feuillage traité, les chenilles cessent de s'alimenter et se trouvent ainsi éliminées en 2 ou 3 jours.

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « Un week-end au jardin »

Cela vous intéressera aussi

L’humanité survivra-t-elle à l’effondrement de la biodiversité ?  Il semble évident que l’humanité soit imbriquée avec son écosystème. Si la biodiversité s’écroule, elle ne pourra évidemment plus assurer les services écosystémiques. L’humanité peut-elle exister décemment dans ces conditions ? Futura a pu aborder cette question avec Gilles Boeuf, chercheur et président du conseil scientifique de l’AFB. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !