Comment choisir la pâte à bois ? © Beissier

Maison

La pâte à bois : comment la choisir ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , Menuiserie , décoration

La rénovation du bois implique souvent le rebouchage de fissures, de trous, voire la reconstitution de morceaux manquants. Pour ce faire, on peut utiliser une pâte à bois prête à l'emploi ou un produit bi-composant, de type mastic ou enduit. Le choix dépend de l'importance et de la profondeur des défauts à combler.

Pour que la réparation tienne, le produit de rebouchage doit occuper l'intégralité du creux et faire corps avec le bois. Certains produits s'appliquent en passes successives, plus ou moins fines, qu'il faut laisser sécher à chaque fois. D'autres peuvent s'utiliser sans limite d'épaisseur. Les temps ouverts et de séchage sont des critères de choix prépondérants. Tout comme la capacité du rebouchage à ne pas se rétracter ou se fendiller en durcissant. Il est utile aussi de pouvoir comparer le pouvoir d'adhérence (exprimé en MPa) des produits. Cette donnée ne figure pas dans les fiches techniques des pâtes à bois, seulement dans celles de quelques mastics ou enduits bi-composants. 

La pâte à bois, mono-composante exclusivement

Conditionnée en pots ou en tubes, la pâte à bois proprement dite est surtout destinée aux petits rebouchages. À base de fibres de bois ou de résine acrylique en phase aqueuse, elle est disponible dans différentes nuances de bois claires à foncées, miscibles entre elles : acajou, chêne, hêtre, merisier, pin, wengé... Dans la plupart des cas, l'application s'effectue en couches de 3 à 10 mm d'épaisseur maxi. Les temps de séchage indiqués varient d'une dizaine de minutes à 3 ou 4 heures selon les produits, l'épaisseur mise en œuvre et la température ambiante. Mais, là encore, l'information manque parfois de précision entre les délais intermédiaires à respecter et l'obtention du séchage complet, qui peut prendre de 12 à 24 heures. 

Plus la pâte à bois sèche rapidement, plus son temps d’utilisation (l’ouvrabilité) est court. © Cecil, Sintobois, Syntilor

Mastic ou enduit bois : à préparer avant l’emploi 

Les mastics bi-composants se présentent sous la forme d'une résine polyester et d'un durcisseur (en tube) à mélanger intimement avant l'application. Plus résistants que les pâtes à bois, ils permettent de faire toutes sortes de réparations nécessitant une grande dureté et une forte cohérence. D'une manière générale, le mastic bois bi-composant durcit rapidement. La prise se fait en 10 à 15 minutes et le séchage à cœur survient au bout de 20 à 30 minutes. 

Les enduits de rebouchage ou de réparation bois sont conditionnés en poudre à mélanger dans de l'eau, jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Ils sont donc bien bi-composants. De façon plus spectaculaire que les mastics, ils permettent de reconstituer des parties manquantes (angles cassés ou autre) de toutes dimensions, sans nécessiter de coffrage. Trois heures après l'application (en moyenne), la réparation est sèche. Il est possible alors de la percer, raboter, poncer, sculpter... avant d'appliquer la finition : cire, peinture, vernis, etc.

Les mastics et enduits bois existent également en versions neutres à colorées ou teintées. © Blanchon, Beissier, Bostik, Comus, Owatrol, Toupret
  • Les réparations à la pâte à bois sont dans l’ensemble moins résistantes qu’au mastic ou à l’enduit. La plupart du temps, on peut seulement les poncer et à la rigueur les percer  
  •   
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi