Les cloisons permettent de définir les espaces. © Deya

Maison

Cloison de distribution

DéfinitionClassé sous :Bricolage , Bâtiment , architecture

Les cloisons de distribution, ou distributives, divisent l'espace habitable. Parallèlement à leur fonction d'agencement, elles peuvent répondre à un besoin spécifique d'isolation thermique et/ou phonique.

Les cloisons distributives délimitent donc les pièces et définissent les axes de circulation du logement. Ces parois de 5 à 10 cm d'épaisseur moyenne ne jouent pas de rôle structurel, excepté quand elles coïncident avec un refend. Elles ont alors une quinzaine de centimètres d'épaisseur. Leur construction peut s'envisager sur un mode humide ou sec.

La cloison distributive en montage humide

On entend par montage humide une élévation en maçonnerie : brique plâtrière,  brique de verre, carreau de béton cellulaire ou de plâtre, parpaing de ciment... Selon le matériau mis en œuvre, la pose s'effectue au mortier traditionnel, au plâtre ou à la « colle ». Les éléments se placent un à un et se montent à joints décalés rang par rang. Le travail est long et souvent salissant. Le traitement thermique et/ou acoustique du local nécessite une isolation rapportée.

Avant de se lancer dans la construction d’une cloison maçonnée, on doit s’assurer que le plancher est apte à supporter la charge. © Placo

La cloison sèche, en toute simplicité

Plus simple et rapide à réaliser, la cloison sèche se compose d'éléments assemblés mécaniquement. Le montage de plaques de plâtre sur ossature métallique permet d'intégrer un isolant sans créer de surépaisseur. Les montants comportent en outre des perforations pour le passage de gaines électriques. Si l'on opte pour une ossature  bois, les tasseaux doivent être pré-percés au diamètre voulu. La cloison sèche de distribution peut aussi se réaliser en brique creuse agrafée (clippée) sur ossature ou, encore, en panneaux alvéolaires revêtus sur chaque face d'agglo mélaminé, de MDF, de plaques de plâtre, etc.

La cloison sèche sur ossature acier permet d’agencer le volume des combles sans trop surcharger le plancher. © RHP Combles

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi