Avec le coronavirus, les véhicules de livraison autonomes en Chine sont en plein boom

Classé sous :voitures , Voiture autonome , solution de livraison

Alors qu'elle n'a ouvert ses portes qu'en mai dernier, l'entreprise Neolix, basée à Pékin, connaît un impressionnant développement, rapporte l'agence Bloomberg. Au cours des deux derniers mois, la startup qui fabrique des véhicules de livraison autonomes a reçu des commandes pour produire plus de 200 véhicules alors qu'avant janvier elle n'en avait produit que 125 au total. Neolix dispose désormais d'une clientèle comme le géant du e-commerce Alibaba qui vise à réduire les contacts physiques de ses employés avec les clients, surtout du fait de l'épidémie de Covid-19, et aussi pour pallier le manque de livreurs découlant des quarantaines imposées dans certaines parties du pays.

À en croire le fondateur de la startup, Yu Enyuan, les camionnettes sans chauffeur sont commandées pour acheminer du matériel médical aux hôpitaux, désinfecter les rues et pour livrer des plats aux clients. Il note que le public commence « à comprendre que de tels véhicules peuvent permettre de mener des tâches à bien lorsque la situation est trop risquée pour les humains. » À l'instar de l'industrie des véhicules autonomes en Chine, l'économie des services de l'industrie du digital enregistre aussi une forte demande du fait que les clients tentent de réduire le plus possible le nombre de contacts physiques non impératifs entre les personnes.

Cette tendance vue en Chine pourrait bien prédire l'avenir proche des Européens étant donnée l'évolution des chiffres de l'épidémie du coronavirus à travers le monde.

Ces deux derniers mois, la startup chinoise Neolix a enregistré une forte demande de camionnettes de livraison autonomes. © Courtesy of Neolix