La navette autonome de Jaguar Land Rover et ses yeux. © Jaguar Land Rover

Tech

Drôle de Tech : un piratage d’écran par le son, une voiture autonome-chambre d’hôtel et un voilier en déchets plastiques imprimé en 3D

ActualitéClassé sous :Drôle de Tech , Voiture autonome , impression 3D

Dans le viseur de Drôle de Tech cette semaine, une technique de piratage des écrans pour le moins troublante, l'hôtel du futur sur quatre roues, un courageux projet de voilier pour lutter contre les déchets plastiques et une navette autonome qui nous parle avec les yeux. Go !

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regard décalé sur l'actualité des nouvelles technologies. Le parti est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver... ou soupirer.

Votre écran d’ordinateur espionné grâce à la synesthésie

Des informaticiens de l'université de Tel Aviv, de l'université de Pennsylvanie et de l'université du Michigan ont élaboré une version informatique de la synesthésie avec laquelle ils sont capables d'espionner ce qui est affiché sur l'écran d'un ordinateur en écoutant les sons qu'il émet. À notre connaissance, un moniteur ne fait pas de bruit. Mais l'on parle ici de sons très faibles, inaudibles par l'oreille humaine.

La synesthésie est un trouble de la perception qui fait qu'une personne peut associer deux ou plusieurs sens à partir d'un seul stimulus comme, par exemple, un son à une couleur ou une lettre à une position dans l'espace. Selon ce principe, l'équipe de chercheurs a développé une attaque par canal latéral baptisée « Synesthesia » avec laquelle ils parviennent à déchiffrer le contenu affiché à partir des sons que produit l'écran.

Les changements d'affichage provoquent diverses variations, notamment sur le taux de rafraîchissement et les pixels. Ces variations modifient la charge électrique de l'alimentation de la machine qui occasionne un son inaudible à chaque changement. Dans leur article scientifique, les chercheurs expliquent que ces sons peuvent être facilement enregistrés à distance via un smartphone, une webcam, le microphone d'un PC portable voire même une enceinte connectée de type Amazon Echo ou Google Home. Durant leurs tests, ils sont notamment parvenus à déterminer quelle page Web était affichée sur l'écran au cours d'un appel VoIP.

Cette vulnérabilité affecte les moniteurs avec un affichage 24 bits qui sont actuellement les plus répandus. L'expérimentation a été réalisée avec des machines sous Linux Ubuntu mais les chercheurs pensent que l'attaque pourrait fonctionner de la même manière sous Windows.

Pour en savoir plus : Attaque Synesthesia 

Les écrans d’ordinateur émettent des sons inaudibles à chaque changement d’affichage. © Georgejmclittle, Fotolia

One Minute Boat : un voilier imprimé en 3D avec des déchets plastiques

La pollution des océans par les déchets plastiques est une catastrophe écologique contre laquelle encore trop peu de choses sont mises en œuvre. C'est pourquoi toute initiative dans ce domaine mérite un coup de projecteur. Serious Business, une association hollandaise, qui œuvre pour sensibiliser les entreprises à ce problème et les accompagner dans un changement d'approche sur la manière de produire et de distribuer les biens de consommation, veut fabriquer un voilier de 20 mètres par impression 3D et uniquement à partir de déchets plastiques.

Le projet a été présenté fin juin à l'issue de la douzième édition de la Volvo Ocean Race. Ses promoteurs espèrent réunir un consortium d'entreprises compétentes dans tous les domaines concernés (traitement et recyclage des déchetsimpression 3D, architecture navale...) afin de créer un premier prototype et parvenir ensuite à organiser une course à la voile avec de tels navires, sponsorisée par de grandes marques sensibles à cet enjeu majeur.

« (...) nous voulons créer quelque chose avec ce plastique et montrer au monde qu'on peut pratiquement tout fabriquer avec des matériaux recyclés. On a choisi un voilier car c'est impressionnant. On se dit qu'après tout, s'il est possible de fabriquer un bateau, il est possible de fabriquer n'importe quoi », affirme Andrew Hall (impliqué dans le projet One Minute Boat) dans un entretien avec le site 3DNatives. On ne peut que souhaiter la réussite de ce projet. 

 
L’annonce du projet de bateau imprimé en 3D à partir de déchets plastiques par Serious Business. © Serious Business

La voiture autonome devient chambre d’hôtel

Dans le futur imaginé par le designer Steve Lee du studio Aprilli Design, nous n'irons pas à l'hôtel, c'est l'hôtel qui viendra à nous. Il a imaginé une navette autonome-chambre d'hôtel qui vient prendre ses clients sur le pas de leur porte pour les emmener vers une station où elle viendra se connecter à une « suite parentale ». Les deux modules se combinent alors pour créer une chambre d'hôtel standard reliée au bâtiment principal, lequel offrira les prestations classiques : restaurants, salle de sport, spa...

À bord de cette navette alimentée par l'énergie solaire, les passagers disposeront d'un lit à mémoire de forme, d'une kitchenette, d'un minibar, de rangements pour les bagages, d'une salle de bains, de toilettes et d'un coin salon pour travailler ou se divertir. L'Autonomous Travel Suite serait disponible en différentes tailles et configurations pour accueillir une ou plusieurs personnes. Une idée pour le moins originale qui a été retenue parmi les finalistes du concours Radical Innovation Awards 2018 dont le vainqueur sera connu en octobre.

Pour en savoir plus : Radical Innovation Awards

Le concept de navette autonome-chambre d'hôtel. © Radical Innovation Awards

Jaguar : une voiture autonome qui vous fait de l’œil

Selon une étude de l'American Automobile Association citée par Jaguar Land Rover, 63 % des adultes américains se sentiraient moins en sécurité en partageant la route avec un véhicule autonome lorsqu'ils marchent ou font du vélo. Il est assez probable que ce sentiment soit partagé par une majorité de personnes à travers le monde. Comment être sûr qu'un véhicule autonome nous a bel et bien repérés alors que l'on s'apprête à traverser la route ? Dans pareil cas aujourd'hui, un piéton lance un regard au conducteur pour s'assurer que celui-ci l'a bien vu.

Partant de ce principe, le constructeur automobile a tenté une expérience : équiper une navette autonome de deux énormes yeux virtuels. Des simulations sont réalisées dans un décor urbain fictif. À l'approche d'un piéton, la navette pointe son regard vers celui-ci pour lui signifier qu'il l'a vu. Des chercheurs et psychologues observent les réactions des personnes avant et après le contact visuel pour évaluer le niveau de confiance. Cette expérimentation fait partie d'une étude plus vaste destinée à étudier les interactions entre les véhicules autonomes et les piétons pour savoir si la reproduction de comportements humains dans les véhicules autonomes peut contribuer à renforcer cette confiance. 

La navette autonome de Jaguar Land Rover et ses grands yeux qui sont là pour rassurer les piétons. © Roadshow, Jaguar Land Rover

Abonnez-vous à la lettre d'information Drôle de Tech : une sélection insolite de l'actualité Tech de la semaine.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Vous cherchez un antivirus complet et abordable ? Profitez d'un code promo Avast !