Tech

Bientôt des PC portables à écran 3D sans lunettes à large champ de vision

ActualitéClassé sous :technologie , informatique , jeux vidéo

Toshiba et Asus préparent des PC portables équipés d'écrans autostéréoscopiques capables d'afficher des images en trois dimensions n'imposant ni de porter de lunettes spéciales ni de rester immobile.

Disponible le 25 mars prochain, la Nintendo 3DS sera la première console grand public permettant d’afficher des jeux vidéos en 3D sans qu’on ait besoin de porter de lunettes spéciales. © Nintendo

L'arrivée le 25 mars prochain de la console Nintendo 3DS qui peut afficher des images en 3D sans qu'on ait besoin de lunettes spécifiques (en autostéréoscopie plutôt qu'en stéréoscopie) donne des idées aux fabricants de PC.

Toshiba en janvier dernier au CES de Las Vegas et Asus la semaine dernière au Cebit de Hanovre ont présenté des prototypes de PC portables qui se démarquent de leurs concurrents par la présence d'un écran 15 pouces permettant également de voir des jeux ou des films en 3D sans porter de lunettes.

Similaires, les technologies utilisées par les deux fabricants vont plus loin que celle mise en œuvre par la console de Nintendo. La 3DS nécessite en effet que le joueur se place environ 35 centimètres face à l'écran de la console et reste relativement immobile pour percevoir l'effet 3D alors que les portables d'Asus et Toshiba autorisent une bien plus grande liberté de mouvement et jusqu'à 140 centimètres de recul.

L’écran 15 pouces de ce portable Asus Roc G53 dévoilé au Cebit la semaine dernière suit les yeux des utilisateurs pour changer l’orientation des images 3D qu’il est capable d’afficher. © Asus

Une caméra suit les yeux des utilisateurs

Leurs modèles respectifs sont en effet équipés de caméras pilotées par un logiciel de reconnaissance faciale qui suit les yeux des joueurs et modifie l'orientation des images affichées en 3D afin que l'utilisateur puisse les percevoir sous plusieurs angles.

Dans les deux cas, l'effet 3D est créé par un réseau de microlentilles qui tapissent une couche transparente apposée à l'écran LCD classique. Les deux fabricants utilisent un courant électrique qui modifie l'indice de réfraction de ces microlentilles afin d'orienter différemment les images destinées à l'œil droit et celles destinées à l'œil gauche. Un logiciel de traçage suit les yeux des utilisateurs en permanence et oriente en temps réel les images affichées en fonction de la position de l'utilisateur.

Rappelons que pour percevoir le relief, notre cerveau fusionne les deux images planes vues par nos yeux sous deux angles de vision légèrement décalés.

La 3D reste un pari risqué

Capable d'afficher des images en 3D, les écrans des portables présentés par Asus et Toshiba peuvent aussi afficher des images en 2D qui sont alors beaucoup plus nettes et plus lumineuses. Ce mode 2D est évidemment mieux adapté à la bureautique ou à la navigation Internet.

Prudents, les fabricants n'ont pas donné de date de lancement ni de prix. En 2004, Sharp, qui fabrique aujourd'hui l'écran de la Nintendo 3DS, avait sorti le premier PC portable équipé d'un écran 3D utilisable sans lunettes. Il utilisait une technologie déjà très proche de celle de la Nintendo 3DS mais le succès n'avait pas été au rendez-vous car le portable était cher (3.000 dollars) et d'une faible autonomie. De plus, l'angle de vision était très limité et les contenus 3D étaient rares.

Dix ans plus tard, la technologie a largement progressé et les prix des composants ont fortement baissé. Reste à savoir si les contenus 3D seront suffisamment de bonne qualité pour séduire les utilisateurs.

Cela vous intéressera aussi