Tech

Sharp présente un écran 3D sans lunettes

ActualitéClassé sous :informatique , technologie , sharp

Au salon allemand IFA 2010, le constructeur japonais Sharp se fait remarquer avec un téléviseur 3D classique, mais aussi avec un curieux prototype d'appareil photo à double objectif. Au dos, un écran montre une image en relief visible à l'œil nu. Une technologie que la firme avait déjà présentée et qui y travaille depuis des années.

On dirait un smartphone mais c'est un appareil photo. Ce prototype de Sharp, non encore baptisé, est montré à Berlin, à l'IFA 2010. Il peut prendre des images en relief grâce à ses deux objectifs et ses deux capteurs et les afficher sur l'écran 3D installé au dos. © Nikkei Electronics

La 3D se cherche. On ne sait pas encore très bien à quoi ressemblera le standard de l'image en relief dans quelques années mais la plupart des constructeurs de matériels électroniques explorent ce chemin. A Berlin, le salon IFA 2010, où de nombreuses nouveautés sont exposées, les téléviseurs 3D ont fleuri comme les marguerites au printemps. LG, Philips, Sharp et Sony montrent de grands écrans affichant des images en relief et Panasonic exhibe un caméscope 3D du plus bel effet.

Mais l'obligation de porter des lunettes spéciales restera sans doute un handicap pour ce plaisir de l'immersion dans les mondes virtuels. Sharp en est persuadé et travaille depuis plusieurs années sur des écrans « à barrière de parallaxe ». Grâce à un réseau de petites structures optiques plaquées sur l'écran, l'image envoyée vers la droite et celle vue à gauche diffèrent l'une de l'autre. En 2005, Sharp avait présenté un curieux prototype utilisant ce principe pour un autre but, plutôt original : diffuser deux images différentes simultanément à deux personnes placées de part et d'autre de l'écran. Vu de face, l'écran semblait éteint. En 2010, le prototype était amélioré et montrait trois images simultanées...

Si l'image paraît floue, c'est parce qu'il y en a deux... Cet écran montré par Sharp, de 10,6 pouces de diagonale, affiche en effet deux images simultanément. La barrière de parallaxe (selon l'expression de Sharp, peu disert sur le principe) permet de les envoyer séparément selon deux directions différentes. Vue à trente centimètres, l'image semble en relief. © Nikkei Electronics

Concept-car en devenir

Sharp a manifestement peaufiné son procédé, parvenant à resserrer l'angle entre les deux images, de sorte que l'écran peut montrer deux images différentes aux deux yeux d'une (et une seule) personne installée en face, à environ trente centimètres. Deux écrans de ce type sont actuellement montrés au salon IFA 2010. L'un mesure 10,6 pouces de diagonale (26,9 centimètres), affichant 1.280 x 768 points.

L'autre, plus petit, est incorporé dans un prototype évoquant un smartphone. Sur l'autre face, l'appareil porte deux objectifs. Il s'agit bien d'un appareil photo et plus précisément du module photographique 3D déjà présenté en mai 2010. Avec ses deux capteurs (de 5 mégapixels chacun), il filme aussi en HD (1.280 x 720 points) à 30 images par seconde. L'écran de ce prototype de 3,8 pouces de diagonale (9,7 cm) affiche une médiocre définition de 800 x 480 points mais montre une image en relief.

La présentation de ce prototype à l'allure de smartphone n'est peut-être pas innocente. Après les téléviseurs et les appareils photo, la 3D sur les mobiles semble sur les starting-blocks. Mais, à l'instar de ces images de faible définition, le destin de ces appareils reste flou. Date de commercialisation, tarifs, utilisation, intérêt réel et succès potentiel sont pour l'instant des questions ouvertes...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi