À 20 °C, l’indice de réfraction de l’eau pure est d’environ 1,333 et à 100 °C, il est de 1,318. © BreathlessDesign, Pixabay, CC0 Creative Commons

Sciences

Indice de réfraction

DéfinitionClassé sous :physique , indice de réfraction , milieu transparent

Dans un milieu isotrope, l'indice de réfraction en un point par la formule suivante :

n=c0/c
où c0 est la célérité de la lumière dans le vide et c la célérité de la lumière dans le milieu en ce point.

Généralement, on note en indice le milieu auquel se rapporte l'indice en question comme dans neau par exemple. Ou il est possible de le noter entre parenthèses : n(verre). Remarquez que c0 et c ayant la même unité, l'indice de réfraction n est, quant à lui, sans unité. Et comme il n'existe aucun milieu dans lequel la lumière se propage plus vite que dans le vide, n est toujours supérieur ou égal à 1. Notez cependant que certains métamatériaux ou cristaux photoniques présentent des indices de réfraction compris entre 0 et 1 et même des indices de réfraction négatifs.

Plus un milieu transparent est dense, plus son indice de réfraction est élevé. Ainsi les gaz ont généralement des indices de réfraction plus proche de 1 que les liquides qui eux-mêmes ont des indices de réfraction plus faibles que les solides. Et quelques paramètres peuvent faire varier l'indice de réfraction d'un milieu : la longueur d'onde, la température, la pression ou encore la concentration d'une solution.

Déterminer l’indice de réfraction d’une pierre précieuse permet de l’identifier. En effet, l’indice de réfraction est propre à chaque pierre. © laminaria-vest, Pixabay, CC0 Creative Commons

Des conséquences sur le trajet de la lumière

Et plus l'indice de réfraction d'un milieu est élevé, plus le phénomène de réfraction de la lumière est prononcé. Lorsque la lumière passe du vide dans un milieu d'indice de réfraction important, par exemple, les rayons sont fortement déviés et se rapprochent de la normale à la surface de séparation. Ainsi la seconde loi de Snell-Descartes :

n1 x sin(i1) = n2 x sin(i2)
où n1 est l'indice de réfraction du milieu 1, i1 l'angle que fait un rayon incident avec la normale à la surface de séparation, n2 est l'indice de réfraction du milieu 2 et i2 l'angle que fait un rayon réfracté avec la normale à la surface de séparation.

L'indice de réfraction n'est finalement autre que la résultante d'un phénomène microscopique de polarisation des atomes sous l'influence de l'onde électromagnétique incidente. En électromagnétisme donc, l'indice de réfraction se définit à partir de la constante diélectrique et peut prendre des valeurs complexes dans des milieux absorbants.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Une étonnante expérience d'optique : un verre d'eau retourne une flèche  Nos sens peuvent facilement être trompés. Avec un peu d’adresse et de patience, on peut manipuler la lumière et faire voir à notre cerveau des événements qui n’existent pas. Découvrez en vidéo cette expérience étonnante, qui met en scène deux choses que nous utilisons quotidiennement : un verre et de l’eau.