Il ne s’agit pas d’un railgun, mais d’un coilgun, autrement dit un fusil magnétique. © Arcflash Labs
Tech

L'armée américaine s'intéresse au fusil électromagnétique

ActualitéClassé sous :technologie , Guerre du futur , canon électromagnétique

Voici le GR-1 Anvil Gauss de Arcflash Labs, un fusil magnétique à usage civil qui peut tirer des munitions avec la même puissance qu'un fusil au calibre .22. Ce fusil aurait attiré l'attention de l'armée américaine selon son constructeur. Une arme portative à ne pas confondre avec le fameux railgun.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce drone vole sans batterie grâce à l’induction électromagnétique  Un chercheur de l’Imperial College London a conçu un drone dépourvu de batterie qui peut voler indéfiniment grâce à un système de transmission sans fil d’énergie. Les moteurs de ce quadricoptère sont en fait alimentés grâce à l’induction électromagnétique. 

Sur les champs de bataille du futur, l'odeur de la poudre pourrait bien disparaitre, au profit d'autres effluves pas forcément plus agréables. On y trouvera certainement ce qui n'est plus vraiment de la science-fiction avec les canons laser et les railguns. Ces derniers sont déjà testés dans plusieurs pays comme armes défensives et notamment au Japon, où l'on souhaite doter le pays d'un parapluie anti-missiles hypersonique doté de railguns.

Mais, dans l'arsenal des armes animées par de l'électricité, il y a aussi les coilguns, autrement appelés canons magnétiques. Ce type d'armes se différencie du railgun. Au lieu d'être doté de deux rails électromagnétiques propulsant la munition conductrice, il s'agit d'un seul canon entouré de plusieurs bobines électriques qui viennent pousser successivement le projectile ferromagnétique pour le projeter avec force. Si ce genre de projet a été plus ou moins abandonné par les armées, c'est du côté des entreprises civiles que l'innovation se poursuit.

Ainsi, la société américaine Arcflash Labs vient tout juste de dévoiler son GR-1 Anvil Gauss. Il s'agit précisément du premier fusil portatif à canon électromagnétique commercialisé et il est déjà disponible en pré-commande au prix de 3.375 dollars (en promo !). Selon son constructeur, il peut tirer des munitions avec au moins la même puissance de feu que des fusils au calibre .22. D'après le patron Arcflash Lab, l'armée américaine aurait même manifesté son intérêt, ainsi que les forces de l'ordre.

Avec ses batteries, ses bobines et une allure très spéciale, le GR-1 Anvil Gauss pèse plus de 9 kg. © Arcflash Labs

Une puissance de feu réglable

Le GR-1 Anvil Gauss n'est cependant pas le premier fusil ou pistolet de ce type à avoir été mis au point, mais aucun de ceux ayant été conçus ne disposent d'une telle puissance de feu. Du côté des caractéristiques, le fusil mesure 96,5 cm de long avec un canon de plus de 66 cm, il pèse plus de 9 kg, ce qui n'en fait pas une arme légère. Il est alimenté par une batterie lithium-ion polymère de 25,2 volts. Le fabricant précise que le fusil utilise un système de charge de condensateur avancé couplé à un onduleur qui permet au fusil de tirer jusqu'à 20 coups par minute à puissance maximale, ou jusqu'à 100 coups par minute à mi-puissance. Côté munition, toute balle dont le calibre est compris entre 11 mm et 12,6 mm et d'une longueur comprise entre 30 et 52 mm pourrait être tirée à partir de cette arme.

Pour le moment, les forces de l'ordre américaines, intéressées par l'arme, souhaitent savoir si elle peut tirer des projectiles non létaux, comme des balles en caoutchouc, par exemple. Une munition qui est forcément incompatible avec le fonctionnement d'un canon magnétique. Si le fusil les attire, c'est parce que, avec ce procédé, il est possible de régler la puissance du tir en fonction de la distance de la cible afin, qu'elle cause moins de dommage et ne soit pas létale.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !