Dans ce container posé sur un porte-char se trouve le fameux canon laser à haute puissance. © GA-EMS
Tech

L'US Navy a abattu un drone avec un laser

ActualitéClassé sous :Guerre du futur , cyberguerre , canon laser

-

L'armée américaine est parvenue à neutraliser avec un canon laser un drone de grande taille utilisé pour simuler un missile subsonique. Ce canon laser pourrait être embarqué sur les navires de guerre américains en tant qu'arme défensive.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'armée américaine teste une escadrille de 103 mini-drones autonomes  Aux États-Unis, le département de la Défense a testé avec succès un groupe de 103 microdrones largués depuis trois avions de combat. Mus par une intelligence artificielle, ces petits engins de 16 centimètres de long ont démontré leur capacité à voler en formation et à prendre des décisions pour s'adapter aux circonstances. 

Un rayon laser comme arme défensive pour détruire un missile de croisière, ce n'est plus de la science-fiction, c'est ce que vient de tester avec succès la Navy américaine. En guise de missile subsonique, il s'agissait en réalité d'un drone et le tir a neutralisé son moteur. Le test a été réalisé au centre d'essai de l'armée américaine White Sands Missile Range, au Nouveau-Mexique. L'arme employée a été conçue par Lockheed Martin.

Pas de munition, pas d'explosif, un coût limité à un dollar par tir, mais beaucoup d'énergie pour ce canon laser qui peut être embarqué à bord d'un navire de guerre en évitant l'explosion de ses munitions en cas d'attaque, comme vient de le subir l'armée russe avec son croiseur Moskva. Ce n'est pas la première fois que les États-Unis cherchent à utiliser ces canons laser en tant qu'arme. Cela fait des décennies qu'elles ont été employées, mais leur exploitation restait trop lourde pour qu'elles soient vraiment opérationnelles. Avec les progrès technologiques, le canon laser a énormément évolué et il a pu être déployé il y a huit ans pour neutraliser des drones, sans pour autant les détruire.

Après la neutralisation de sa motorisation par le canon laser, le drone abattu a retrouvé le sol grâce à un parachute. © Lockheed Martin

Une arme puissante pour détruire les missiles

Avec cet essai, il s'agissait de tester le suivi d'une cible volumineuse qui pourrait être un missile de croisière, un aéronef à voilure tournante ou un avion. L'arme est associée à un télescope à haute résolution qui est assisté par une IA pour localiser, identifier et suivre la menace en temps réel. Baptisé Layered Laser Defense (LLD), ce laser reprend le même type de technologie que le GA-EMS conçu par General Atomics Electromagnetic Systems (GA-EMS) et Boeing. Il s'agit de combiner plusieurs lentilles optiques pour concentrer le faisceau laser et l'amplifier pour obtenir une puissance destructrice.

Contrairement aux systèmes précédents, le canon chauffe beaucoup moins pour délivrer beaucoup plus d'énergie. Avec ce type d'arme défensive, l'armée américaine montre qu'elle pourrait détruire un missile subsonique. Mais alors que la guerre en Ukraine est l'occasion pour les grandes puissances militaires de montrer leurs avancées et pour communiquer sur leurs essais d'armes hypersoniques, ce canon se trouverait impuissant face à de telles armes. La Russie a démontré qu'elle pouvait les utiliser sur les champs de bataille de son voisin. Dans une vidéo démonstrative, on peut voir ostensiblement un missile de ce type sous un Mig-31 atterrissant dans l'enclave russe de Kaliningrad.

Pour en savoir plus

Les États-Unis vont bientôt tester la plus puissante arme laser du monde

L'armée américaine compte tester un canon laser de 300 kilowatts. Ce sera l'arme de ce type la plus puissante. Plutôt que d'abattre de petits drones, elle pourrait servir à engager avec précision et détruire des missiles, des avions et des hélicos situés à proximité.

Article de Sylvain Biget, p

Un canon laser monté sur un camion lourd et capable d'abattre d'un tir un missile, un avion ou un hélicoptère, voici l’arme que compte tester l'US Army l'an prochain. Une arme capable de délivrer un laser de 300 kilowatts, c'est-à-dire, au moins trois fois plus puissante que ce qui existe aujourd'hui. Ce système d'arme laser, le plus puissant ayant jamais existé est en train d'être conçu mutuellement par General Atomics Electromagnetic Systems (GA-EMS) et Boeing. La vue d'artiste de l'ensemble est moins impressionnante que l'armement, puisqu'il s'agit d'un gros container posé sur un camion porte-char ou missiles. Évidemment, pour le moment le constructeur ne délivre que peu de détails techniques sur l'engin, mais l'on sait qu'il ne s'agit pas du tout du même système que sur les modèles existants.

Une nouvelle technologie pour plus de puissance destructrice

Ainsi, sur les autres canons laser, on assemble plusieurs émetteurs laser dits à fibre (optique), dont les rayons se concentrent en un seul. Le seul souci, c'est que ce type de laser chauffe beaucoup, ce qui limite sa puissance à une plage allant de 30 à 100 kilowatts dans le meilleur des cas. L'arme est alors tout juste suffisante pour abattre des petits drones, ou des munitions de mortier. C'est d'ailleurs ce type d'arme laser, baptisée LaWS, qui avait été embarquée sur un transport de barge de débarquement de l'US Navy dès 2014.

Pour ce nouveau canon laser, GA-EMS combine de grandes plaques de lentilles montées en série. La première projette son faisceau dans la seconde, elle est amplifiée par la seconde et ainsi de suite. Le système chauffe moins et délivre plus d'énergie au final. Pour les militaires, ce système d’arme reste défensif et devrait servir à neutraliser des menaces entrantes très véloces ou évoluant à très basse altitude.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !