Un robot-chien armé d’un fusil d’assaut, voici la proposition de Ghost Robotics pour l’armée américaine. © Ghost Robotics
Tech

Voici le Spur, le premier robot-chien armé d’un fusil d'assaut

ActualitéClassé sous :Guerre du futur , cyberguerre , armée

-

Le robot-chien Spur de Ghost Robotics intègre sur son dos un fusil d'assaut de calibre 6,5 mm avec lequel il est capable d'atteindre une cible à 1.200 mètres de distance. Mais pour quel niveau d'autonomie ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Spot, le robot quadrupède de Boston Dynamics  Découvrez Spot, l'un des robots de Boston Dynamics. Ce prototype qui ressemble à un gros chien se déplace avec une étonnante agilité et garde même l'équilibre après un coup de pied, la preuve en vidéo ! 

Cela fait des années que les robots-chiens Spot de Boston Dynamics font parler d'eux. Ils ont même été testés par l'armée française avec d'autres robots lors d'entraînements spécifiques. Sur le même principe que le Spot, voici maintenant le Spur pour Special Purpose Unmanned Rifle.

Conçu par Ghost Robotics, ce quadripède a une particularité : c'est un robot-tueur. Le Spur est en effet doté d'un fusil d'assaut MK-17 Mod 1 de calibre 6,5 mm. De fait, il s'agit du tout premier robot quadripède équipé d'une telle arme. C'est avec cet équipement que le Spur vient d'être dévoilé dernièrement à Washington DC, aux États-Unis lors de la convention de l'Association de l'US Army. Le calibre 6,5 mm employé dispose d'une portée importante et, avec lui, le robot serait capable d'atteindre avec précision une cible située à 1.200 mètres de distance. Il faut souligner que les quatre pattes articulées du robot sont idéales pour parvenir à stabiliser le tir en raison de la cadence élevée des calculateurs contrôlant chaque patte. Le Spur peut même tirer de façon précise en se déplaçant et c'est cette puissance de calcul qui permet de compenser en temps réel l'effet de recul des tirs.

Voici le robot-chien de Ghost Robotics dans sa version désarmée. Équipé d’accessoires, le robot peut réaliser des missions de reconnaissance et de renseignement. © Ghost Robotics

Un robot-tueur pour quel niveau d'autonomie ?

D'autres calibres et armements peuvent également être intégrés selon les besoins, d'après le constructeur. Sur le dos du robot, on peut voir que l'arme est dissimulée sous une coque de protection dotée d'un système de visée. Son canon qui dépasse semble doté d'un silencieux. Celui-ci sert sans doute à éviter que la direction du tir soit identifiable par l'ennemi. Ghost Robotics n'indique pas comment l'arme peut être rechargée, mais explique que le robot sait l'armer et la mettre en sécurité. Spur est également résistant et étanche. Son système est conçu de manière à fonctionner même si plusieurs capteurs embarqués sont défaillants.

À la question éthique de savoir si le robot peut être doté d'autonomie dans ses décisions, le constructeur ne donne pas de réponse. Il est probable que les tirs soient pilotables à distance par un opérateur. Le robot pourrait cependant très bien exploiter une IA pour détecter et verrouiller des cibles potentielles, avant de laisser la décision de tir à un opérateur. Pour les militaires, un tel robot pourrait être utile pour assurer la sécurité sur une distance correspondant à sa portée de tir. Il serait également un allié de choix pour mener des missions de reconnaissance sur zone de guerre en milieu urbain.

---

Découvrez TechPod, le résumé bimensuel de l'actualité de la tech et de la mobilité !

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !