La 5G en 5 points clés. © BillionPhotos.com, Fotolia

Tech

Les 5 points clés du nouveau réseau 5G

ActualitéClassé sous :Tech , smartphone , 5G

L'équivalent de la fibre pour le prochain réseau de téléphonie mobile approche à grands pas, et voici ce qu'il faut retenir avant sa mise en service en 2020.

Par rapport à la 4G, les opérateurs annoncent des débits multipliés par 30, voire 40, ainsi qu’un temps de latence divisé par 10. Actuellement, le réseau 4G offre des débits réels (et non théoriques) aux alentours de 30 Mbps. Plusieurs tests de la 5G en conditions réelles ont mesuré des vitesses allant de 700 Mbps à plusieurs Gbps. Avec de nombreux utilisateurs connectés en même temps, les débits constatés risquent de chuter quelque peu, mais le minimum assuré est de 100 Mbps, avec plus vraisemblablement une moyenne autour de 1 Gbps. Quant à la latence, la 5G promet un temps de réponse d'une milliseconde, bien en-dessous des 20 à 40 millisecondes généralement constatées avec la 4G. Une connexion plus réactive bénéficie à de nombreuses applications (films et séries en streaming, voiture autonome, drones, actes médicaux à distance, jeux vidéo…). C'est la vitesse et la souplesse de la fibre dans sa poche.

Les fréquences utilisées

Les transmissions en 5G s’appuieront sur trois bandes de fréquences différentes. Une bande à 1,4 GHz, proche de celles de la 4G. Une seconde à 3,5 GHz qui constituera le cœur de la technologie à son lancement. Enfin, la bande de 26 GHz, baptisée ondes « millimétriques ». Cette bande de fréquences, allant de 24,25 GHz à 27,5 GHz, offrira les meilleurs débits. Cependant, avec des fréquences plus élevées, la portée est grandement réduite. Ceci devrait être compensé grâce à des antennes directionnelles. De plus, l’Europe a choisi la bande de 26 GHz, tandis que les États-Unis et le Japon ont opté pour 28 GHz. Les smartphones pourraient donc souffrir de problèmes de compatibilité sur les ondes millimétriques. Enfin, d’autres services occupent déjà certaines fréquences, comme les faisceaux hertziens. Il faudra donc attendre qu’elles soient libérées.

Le calendrier pour le déploiement de la 5G. © Arcep

Le calendrier de déploiement

Selon l’entreprise de télécommunications Ericsson, le lancement de la 5G devrait commencer en 2019 aux USA et en Asie. Elle prévoit un développement rapide, avec notamment 40 % de la population mondiale couverte d’ici 2024. En ce qui concerne la France, l’Arcep a lancé une consultation nationale afin de déterminer les usages et les besoins des acteurs. Le régulateur des télécoms devrait ensuite ouvrir les candidatures pour les bandes de fréquences à partir de mi-2019. De plus, le gouvernement a mis en place une feuille de route qui a pour but un déploiement commercial dans une grande ville au moins, dès 2020, et une couverture des principaux axes de transport d’ici 2025.

Les tests grandeur nature

De nombreux fabricants ont d’ores et déjà expérimenté avec la 5G en situation réelle. En 2017, le Chinois Huawei a obtenu une latence inférieure à 1 milliseconde. En juillet 2018, la firme Ericsson a testé la bande de 28 GHz sur un véhicule en mouvement, atteignant 8 Gbps tout en se déplaçant à 100km/h. Pour les tests grandeur nature, le choix des villes est dicté par la disponibilité des fréquences, notamment la bande des 3,5 GHz. Actuellement l’Arcep accepte les candidatures pour des expériences dans les villes de Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes, Le Havre, Saint-Etienne et Grenoble. Côté opérateurs, SFR, Orange et Bouygues Telecom ont déjà commencé des tests.

La disponibilité des appareils compatibles

Il ne suffit pas que le réseau mobile 5G soit déployé, encore faut-il que les smartphones vendus sur le marché soient compatibles avec la nouvelle norme. Pour cela, le fabricant Qualcomm a présenté son nouveau modem 5G, la puce Snapdragon X50. Pendant son sommet 4G/5G en octobre, la firme a annoncé être en discussion avec 22 constructeurs pour intégrer son modem 5G dans leurs prochains smartphones. Parmi ceux-ci, se trouvent notamment OnePlus, Google, LG, HTC, Sony et Motorola. Samsung a également annoncé son propre modem 5G. Les plus impatients devraient donc pouvoir mettre la main sur un appareil compatible dès le second trimestre 2019, bien avant le début du déploiement du réseau en France.

  • La 5G offrira des débits très largement supérieurs à la 4G.
  • Il faudra s’équiper d’un mobile compatible, dont les premiers modèles devraient arriver sur le marché en 2019.
  • Les premières offres commerciales devraient voir le jour en France en 2020.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi