Tech

En bref : Free Mobile, quatrième opérateur mobile

ActualitéClassé sous :technologie , Free Mobile , opérateur de téléphonie

En 2012, Free rejoindra Orange, SFR et Bouygues Telecom dans le club très fermé des opérateurs de téléphonie mobile.

Free, filiale de Iliad, a payé 240 millions d'euros pour obtenir la quatrième licence de téléphonie mobile. Les recours déposés par les trois autres pour entraver la manœuvre n'ont pas pu l'en empêcher. © Free

Sans surprise, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a retenu la candidature de Free Mobile en tant que quatrième opérateur mobile en France. L'autorisation d'utilisation des fréquences sera délivrée par l''Arcep à compter du premier janvier 2010. A compter de cette date, Free Mobile s'engage « à ouvrir commercialement son réseau mobile au plus tard deux ans après la délivrance de l'autorisation », soit en 2012.

Autre engagement, le nouvel opérateur devra couvrir au moins 90% de la population par son réseau 3G dans les huit ans. Comme les trois autres opérateurs mobiles, Free Mobile devra ouvrir son réseau à des opérateurs mobiles virtuels (MVNO).

Selon l'Arcep, Free Mobile « envisage de proposer au consommateur des offres claires et innovantes à des tarifs compétitifs de nature notamment à faciliter l'accès à l'Internet mobile ».

Un nouvel appel à candidatures concernant le reliquat de la bande passante 2,1 GHz sera lancé au cours du premier semestre 2010. Puis, au second, ce sera le tour des « procédures d'attribution des bandes 800 MHz et 2,6 GHz permettant le déploiement des réseaux mobiles de nouvelle génération à très haut débit ».

Cela vous intéressera aussi