En 2012, Free rejoindra Orange, SFR et Bouygues Telecom dans le club très fermé des opérateurs de téléphonie mobile.

Cela vous intéressera aussi

Sans surprise, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a retenu la candidature de Free Mobile en tant que quatrième opérateur mobile en France. L'autorisation d'utilisation des fréquences sera délivrée par l''Arcep à compter du premier janvier 2010. A compter de cette date, Free Mobile s'engage « à ouvrir commercialement son réseau mobile au plus tard deux ans après la délivrance de l'autorisation », soit en 2012.

Autre engagement, le nouvel opérateur devra couvrir au moins 90% de la population par son réseau 3G dans les huit ans. Comme les trois autres opérateurs mobiles, Free Mobile devra ouvrir son réseau à des opérateurs mobiles virtuels (MVNOMVNO).

Selon l'Arcep, Free Mobile « envisage de proposer au consommateur des offres claires et innovantes à des tarifs compétitifs de nature notamment à faciliter l'accès à l'InternetInternet mobile ».

Un nouvel appel à candidatures concernant le reliquat de la bande passante 2,1 GHz sera lancé au cours du premier semestre 2010. Puis, au second, ce sera le tour des « procédures d'attribution des bandes 800 MHz et 2,6 GHz permettant le déploiement des réseaux mobiles de nouvelle génération à très haut débit ».