Guide d'achat

5G vs 4G : quelle est la date d’arrivée et quelle couverture

La 4G a été déployée depuis maintenant quelques années en France. Toutefois, bon nombre de villes n’en sont pas encore desservies. Les grands opérateurs français continuent ainsi à développer leurs réseaux et élargir leur couverture 4G. En même temps, ils se préparent au déploiement de la 5G, prévu pour cette année 2020. Pour l’instant, le réseau de nouvelle génération n’est encore qu’à ses débuts. Cependant, il tient de belles promesses et les tests réalisés jusqu’ici se montrent plutôt concluants.

La 4G : un déploiement lent en France ?

La quatrième génération de réseau mobile existe depuis près de 10 ans. Par rapport à la 3G, elle promettait un débit théorique de 150 Mb/s à 1000 Mb/s, soit 500 fois plus rapide. Difficile d’évaluer exactement ce débit dans la pratique. Mais force est de constater que la qualité est au rendez-vous. La 4G permet une connexion fluide, la visualisation de vidéo en HD en ligne, des appels vidéo de haute qualité… Pour rappel, ce réseau mobile utilise cinq bandes de fréquences pour acheminer les communications : 700 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2,1 GHz et 2,6 GHz. Il est désormais disponible sur presque tous les smartphones du marché. Cependant, certaines villes françaises ne bénéficient toujours pas d’une couverture suffisante.

Mais l’objectif posé par les quatre principaux opérateurs est clair. Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile ambitionnent de couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Une partie de leur engagement devrait d’ailleurs se concrétiser cette année. Les 4 géants du Télécom devraient en effet être en mesure d’assurer une couverture 4G de toutes les zones blanches habitées en 2020. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne ménagent pas d’efforts pour atteindre leur objectif.

Près de 45 000 sites 4G actifs en France

D’après les données fournies par l’Agence nationale des fréquences (ANFR), 50 266 installations 4G ont reçu une autorisation au 1er janvier 2020. 88,6 % de celles-ci (soit 44 563 installations) sont déjà en service et desservent donc certaines zones en 4G.

Sur les quatre principaux opérateurs, c’est Orange qui se tient devant avec le plus de supports 4G installés (20 938). Sans surprise, l’opérateur au carré rouge (SFR) se positionne en seconde place avec 18 342 fonctionnels. Bouygues Telecom ferme quant à lui le podium en revendiquant 17 896 installations 4G actives. Enfin, à la dernière place se trouve comme d’habitude Free Mobile, lequel compte pour le moment 14 825 sites actifs. L’opérateur de Xavier Niel a toutefois le mérite d’être le FAI avec la plus forte dynamique enregistrée au mois de décembre 2019. Au cours de cette courte période, il a réussi à mettre en place 620 nouveaux supports 4G opérationnels, contre 292 pour Orange, 167 pour Bouygues Telecom et 124 pour SFR.

Ces sites 4G sont représentés par des pylônes éparpillés un peu partout dans l’Hexagone. Certes, la totalité du territoire français n’est pas encore desservie. Mais le développement de la 4G suit son cours et désormais, on peut dire que la majorité de la population a accès à cette quatrième génération de réseau mobile.

Quid de la 5G ?

La 5G est disponible dans certains pays comme la Suisse ou la Corée du Sud depuis 2019. En France (et globalement en Europe), son déploiement a pris un peu de retard, mais ne devrait plus tarder à être amorcé.

Rappel

La cinquième génération de réseau mobile promet un débit théorique pouvant aller au-delà de 10 Gbit/s. Une réduction du temps de latence et la préservation de l’autonomie de nos appareils mobiles figurent aussi parmi ses promesses. C’est la technologie du futur et elle est appelé à nous accompagner dans le développement de nos futures villes intelligentes, des voitures connectées et autres projets d’envergure. Concernant les bandes de fréquences, la 5G utilisera entre autres la bande 3,5 GHz.

5 à 10 villes françaises desservies en 5G en 2020

Des tests 5G ont été réalisés dans quelques villes françaises (Lille, Nantes, Toulouse…) en 2019. Depuis le 31 décembre 2019, les opérateurs sont en outre appelés à candidater pour l’attribution de nouvelles fréquences 5G. Et l’attribution de ces fréquences devrait s’opérer dès cette année 2020.

Information

si on se base sur la feuille de route établie par l’Union Européenne relative au calendrier général du déploiement de la 5G, au moins une ville par pays devrait être couverte en 2020.

En France, on veut avancer à grands pas. L’objectif est de couvrir entre 5 et 10 villes françaises d’ici la fin de l’année. Bien entendu, la liste des premières villes à desservir n’est pas encore connue pour le moment, idem pour la date de déploiement. Néanmoins, il est fort probable que les villes où les essais ont été effectués soient les premiers servis.

Enfin, voici le calendrier esquissé (Arcep) pour le déploiement du réseau de cinquième génération en France :

  • 2022 : les opérateurs devront disposer de 3 000 installations 5G chacun.

  • 2023 : la bande 1,5 GHz pour la 5G devra être disponible. Aussi, on devra lancer les services différenciés pour l’ultra haut débit mobile.

  • 2024 : chaque opérateur devra avoir au moins avoir déployé 8 000 installations 5G chacun. Et la moitié de ces sites devrait être positionnée dans les zones peu denses. Tous les sites olympiques devront également desservis en 5G à cette date.

  • 2025 : la 5G devra couvrir les grands centres urbains et les axes de type autoroutier. 10 500 sites 5G devront par ailleurs être déployés par chaque opérateur et deux tiers de la population devront pouvoir y avoir accès.

  • 2027 : les routes principales devront être desservies en 5G.

  • 2030 : le réseau mobile français devra être constitué à 100 % de la 5G.

Toutes les offres de forfaits mobile ont été sélectionnées et validées par Clic2Shop, partenaire de Futura.