Entre les nouveaux iPhone XS et XS Max, Apple présente l’iPhone XR. Un peu plus abordable, ce nouveau modèle de taille intermédiaire fait quelques compromis sur l’écran et la photo, tout en conservant les caractéristiques techniques des iPhone XS, et notamment son processeur A12 Bionic. On fait le point sur ce qui pourrait être l’iPhone le plus intéressant annoncé par Apple en cette rentrée.

L'iPhoneiPhone XR est une vraie nouveauté pour Apple : jamais la firme de Cupertino n'avait présenté, la même année, trois smartphonessmartphones complètement nouveaux. La rentrée 2017 était partagée entre l'iPhone X et les iPhone 8 et 8 Plus. Mais bien que bénéficiant de la plupart des caractéristiques techniques du X, les 8 et 8 Plus étaient basés sur une version à peine améliorée du design et de l'écran de leurs prédécesseurs. Leur cas est similaire à celui des iPhone 5S et 5C. Malgré son dosdos en plastiqueplastique coloré, l'iPhone 5C n'était qu'un iPhone 5 relooké, donc un produit qui avait déjà un an de retard technologique.

Le XR rappelle d'ailleurs l'iPhone 5C par certains côtés, et notamment ses couleurscouleurs. D'une taille intermédiaire entre les XS et XS Max (6,1 pouces), il se décline en coloris plutôt vifs : bleu, corailcorail, jaune et rouge avec une édition Product Red. Plus de plastique en revanche : les bordures sont en aluminiumaluminium et le dos en verre.

La comparaison s'arrête là : le but de l'iPhone XR est de proposer une version plus abordable de l'iPhone X. Ceux qui refusent de payer au moins 1.159 euros dans un smartphone peuvent tout de même bénéficier d'un écran bord à bord et de la reconnaissance faciale via Face IDFace ID, bref de ce qu'on attend d'un smartphone haut de gamme en 2018.

Des coloris vifs pour le nouvel iPhone XR. © Apple

Des coloris vifs pour le nouvel iPhone XR. © Apple

La fiche technique de l'iPhone XR au crible

Les caractéristiques techniques de l'iPhone XR se divisent en deux catégories : celles qui font des compromis par rapport au XS et celles qui restent intactes. Commençons par les points qui fâchent. Afin de réduire les coûts de production, Apple n'utilise pas d'écran Oled mais une dalle LCDLCD plus classique. On connaît la qualité des écrans Apple et celui du XR ne semble pas déroger à la règle. Il affiche des caractéristiques similaires à celles de l'iPhone 8 et notamment sa technologie TrueTone qui ajuste la température de couleurtempérature de couleur à l'environnement.

Par rapport à un affichage OledOled, on perd en revanche au niveau du contrastecontraste. La technologie Oled laisse les pixelspixels noirs éteints, engendrant ainsi d'un taux de contraste infini. Exit aussi la flexibilité de la dalle. Mais quelle importance ? Cette propriété était plus esthétique qu'autre chose. L'écran de l'iPhone X se repliait sur lui-même dans sa partie basse, permettant de déplacer la connectique de l'écran et d'afficher une bordure inférieure quasiment inexistante. Ceux qui ont eu l'iPhone XR en main confirment l'impression laissée par les photos : les bords de l'écran sont plus épais.

La résolutionrésolution de l'écran pourra également paraître un peu en retrait. Le « Liquid Retina Display » affiche une résolution de 326 points par poucepoints par pouce (ppp), égale à celle de l'iPhone 8, mais bien inférieure à celle de l'iPhone X (458 ppp) ou de l'iPhone 8 Plus (401 ppp).

L'appareil photo perd le second objectif des iPhone X, XS et XS Max. Sur l'iPhone, ce second capteurcapteur fait office de téléobjectif permettant de réaliser des zooms optiques 2x sans recourir au numériquenumérique. Il est aussi mis à profit pour le mode portrait qui simule le bokeh des appareils photo professionnels (ce flou de l'arrière-plan engendré naturellement par les focales longues). On perd donc un peu en souplesse, mais la fonctionnalité principale demeure, puisque Apple a intégré le mode Portrait avec un capteur unique en utilisant l'intelligence artificielleintelligence artificielle de la puce A12. Ce n'est pas une première : GoogleGoogle propose la même chose sur son Pixel 2, lui aussi doté d'un seul objectif.

Passons maintenant à ce qui ne bouge pas par rapport aux iPhone XS et XS Max : la puce A12 Bionic. La nouvelle génération de processeurprocesseur d'Apple embarque deux cœurs « Performance » et quatre cœurs basse consommation, avec un gain de performances de 15 % et une consommation amoindrie jusqu'à 50 %. La partie graphique est composée de quatre cœurs et offre un gain de 50 %. La plus grosse amélioration concerne la partie Neural Engine, dédiée à l'intelligence artificielle, qui passe de deux à huit cœurs. La puce A12 Bionic est capable de calculer jusqu'à 5.000 milliards d'opérations par seconde selon Apple.

Des chiffres qui tournent la tête, mais en pratique, quels usages en bénéficient vraiment ? Apple affirme que son A12 permet de réaliser du machine learning en temps réel, offrant des intégrations du Neural Engine dans des domaines comme la prise de photos, notamment pour optimiser le rendu HDRHDR ou l'effet bokeh mentionné plus haut. Il faut rappeler que chez Apple, les tâches de machine learning sont effectuées principalement sur l'appareil et non dans le cloud, ce qui peut accélérer certaines tâches. C'est également le cas, visiblement, du verrouillage via Face ID, qui serait plus rapide, sans que personne n'ait pu le mesurer à l'heure où nous écrivons ces lignes.

L'écran de l'iPhone, pour des raisons de coûts, est un LCD classique et non pas un Oled. © Apple

L'écran de l'iPhone, pour des raisons de coûts, est un LCD classique et non pas un Oled. © Apple

Êtes-vous 64 Go ou plutôt 256 Go ? 

L'iPhone XR est proposé avec trois capacités de stockage : 64 Go, 128 Go ou 256 Go. Même si on est loin des 16 Go longtemps imposés par Apple, il faudra tenir en compte deux critères. D'abord, comme d'habitude chez Apple, la capacité de stockage est à prendre ou à laisser. Il faut donc faire son choix en fonction de ses besoins. Si vous prenez énormément de photos et de vidéos, les 64 Go de base peuvent être remplis assez rapidement. Si vous passez essentiellement par le stockage local pour vos musiques, films ou séries, il est même possible de préférer directement le modèle 256 Go. 64 Go peuvent en revanche suffire si votre pratique de la photo reste raisonnable et si vous préférez les services cloud qui permettent de délester le téléphone. On ne profite pas de la nouvelle capacité de 512 Go de l'iPhone XS, mais vu son prix, ça vaut peut-être mieux...

Côté autonomie, le constructeur annonce jusqu'à une heure et demie de plus qu'un iPhone 8 Plus. Ce dernier peut tenir entre un jour et un jour et demi selon l'utilisation. Bien entendu, tout dépend de l'usage. Dans tous les cas, l'iPhone XR est visiblement plus autonome que l'iPhone XS, un critère qui peut être déterminant.

L’œil de Futura

Destiné à remplacer l'iPhone 8 par une sorte de compromis entre lui et l'iPhone 8 Plus, l'iPhone XR nous paraît potentiellement intéressant pour un utilisateur d'iPhone 6s ou 7 qui commencerait à vieillir. Si vous cherchez un nouvel iPhone qui bénéficie de l'écran ans bord de l'iPhone X sans exploser le budget, il est à considérer, en attendant bien sûr que les tests confirment les dires d'Apple, ce qui est encore impossible à vérifier.

En revanche, il est plus volumineux qu'un iPhone 8, X ou XS, la faute notamment à des bords plus larges, et il faudra se passer de quelques fonctionnalités photo comme le zoom optique 2x. Si son écran et ses couleurs vives vous tapent dans l'œilœil, il faudra d'ailleurs prendre votre mal en patience : il ne sera disponible à la vente que le 26 octobre.