Cela vous intéressera aussi

L'écran Retina (ou Retina Display, en anglais) est une marque déposée utilisée par Apple pour décrire ses périphériques dotés d'une dalle qui atteint une certaine densité de pixelspixels. La notion de rétinerétine fait référence au fait que l'objectif de ces écrans est de rendre l'affichage du texte et des images parfaitement net, de sorte que les pixels ne soient pas visibles à l'œilœil nu. 

Apple a parlé pour la première fois d'écran Retina lors de la présentation de l'iPhoneiPhone 4. Ce dernier avait une densité d'affichage de 326 pixels par pouce. Aujourd'hui, Apple propose toute une gamme de produits pour lesquels il utilise l'appellation Retina : iPhone, iPadiPad, Apple Watch, MacBook et iMac. Les dénominations marketing ont évolué à partir de l'iPhone 6 (Retina HD Display), puis de l'iPhone X (Super Retina HD Display). Pour les ordinateursordinateurs, on a aussi des iMac dont les écrans sont appelés Retina 4K/5K/6K Display.

Une exclusivité Apple de courte durée

Bien sûr, la distance de consultation de l'écran influe sur la possibilité de distinguer les pixels à l'œil nu. Pour cela, on estime que l'usage d'un smartphonesmartphone se fait à 25 cm, qu'une tablettetablette s'utilise à 38 cm et qu'on travaille sur ordinateur à 51 cm de l'écran. Retina n'ayant pas fait l'objet d'une définition technique précise par Apple, les densités de pixels ne sont pas indiquées. On considère que le calcul s'appuie sur le pouvoir de résolutionrésolution de la vision humaine, qui correspond à environ une minute d'arcminute d'arc.

Apple utilise pour ses écrans des dalles qui proviennent de Samsung, de LG et de Japan Display. De par l'accueil positif recueilli par l'écran de l'iPhone 4 à sa sortie, les concurrents ont rapidement dévoilé de nouveaux appareils égalant ou dépassant la densité de pixels proposée par Apple. Ainsi, à sa sortie, le Samsung Galaxy S6 proposait un affichage de 557 ppp alors que l'iPhone 6 conservait la densité de l'iPhone 4 de 326 ppp.