Dans la série de plus en plus longue des prototypes d'écrans souples, celui-ci est original : il se porte comme une montre. Le prototype de cet écran miniature, rétroéclairé par phosphorescence, vient d'être présenté. Applications à venir : encore à imaginer...
Cela vous intéressera aussi

A première vue, ce petit écran n'a guère de quoi soulever l'enthousiasme. Avec ses côtés de 81,6 millimètres de large pour 61 de hauteur, sa diagonale est de 4 pouces (puisque telle est l'unité mondialement utilisée), à comparer aux 15 pouces d'une écran d'ordinateurordinateur portable de petite dimension. Sa définition est de 320 x 240 pixelspixels, c'est-à-dire le QVGA (le quart, en surface, du classique VGAVGA), pour 1,67 million de couleurscouleurs.

Ce modeste afficheur s'est pourtant fait remarquer à la conférence de la SID (Society for Information Display) qui vient de se tenir à San Antonio (Texas) et qui avait déjà permis de découvrir cet étrange écran-caméra de l'IPMS (Fraunhofer Institute for Photonic Microsystems).

Sa particularité ? Il est souple, inclus dans un bracelet et se porteporte au poignet. Ses concepteurs, une équipe conjointe de l'entreprise Universal Display Corp (UDC, Etats-Unis) et de LG Display (Corée du sud), ont utilisé des diodes électroluminescentesdiodes électroluminescentes organiques (OledOled), actuellement en vogue et déjà mises à contribution pour des écrans souples et même élastiques.

A quoi pourrait servir un écran souple ? Par exemple à le porter en bracelet. © TechOn / UDC / LG Display

A quoi pourrait servir un écran souple ? Par exemple à le porter en bracelet. © TechOn / UDC / LG Display

Trop gourmand en électricité pour l'instant

L'une des originalités de l'écran montré à la manifestation de la SID est le rétroéclairage, assuré par un matériaumatériau phosphorescent. Il émet une puissance lumineuse de 100 candelascandelas par mètre carré (ce qui est peu), offrant un contrastecontraste de 1.000 pour 1 sur un affichage en noir et blanc (ce qui est bien).

Cette surface et l'afficheur lui-même reposent sur une plaque d'acieracier de 76 micronsmicrons d'épaisseur et l'ensemble de l'écran est épais de 0,3 millimètre. Le poids total est de 8 grammes.

Le verra-t-on bientôt aux poignets des geeksgeeks ? Probablement pas en l'état car sa consommation électrique semble handicapante. L'écran fonctionne sous une tension de 15 voltsvolts et dissipe 1 wattwatt. Il faudrait donc une collection de piles électriques dans la manche pour l'utiliser  des heures durant. De plus, il resterait à lui connecter une source d'images, baladeur vidéo, téléphone ou ordinateur de poche.