Cet accessoire ressemblant à une montre enferme l’équivalent de quatre appareils de mesures électrochimiques. © Murat Yokus, NC State University
Tech

Montre connectée : bientôt un capteur pour améliorer les performances des sportifs ?

ActualitéClassé sous :montre connectée , biocapteur , capteur

-

À l'université de Caroline du Nord, on travaille sur un capteur capable de mesurer le métabolisme d'un corps. Objectif : améliorer les performances des sportifs et prévenir les blessures.

Aux États-Unis, des chercheurs de l'université de Caroline du Nord ont mis au point un accessoire semblable à une montre permettant de mesurer le bon fonctionnement du métabolisme humain. L'appareil analyse ce que l'on appelle les métabolites. Il s'agit de marqueurs tels que le taux de glucose, l'acide lactique, le pH ou encore la température. Ils sont relevés sur la peau, grâce à une bande amovible qui est solidaire de capteurs chimiques. C'est la sueur du porteur de l'accessoire qui est précisément analysée. Les données sont ensuite traitées par une application disponible sur le mobile associé à l'accessoire.

L'avantage, c'est que les analyses sont réalisées en temps réel, ce qui permet d'évaluer l'état du métabolisme de l'utilisateur au fur et à mesure de ses efforts physiques. Les scientifiques expliquent dans leur étude que ce système pourrait être utilisé aussi bien pour mesurer et améliorer les performances sportives que pour identifier d'éventuels problèmes de santé. Pour les sportifs, les niveaux d'hydratation et de récupération peuvent ainsi être pris en compte. D'autres marqueurs peuvent également être ajoutés comme, par exemple, le taux des électrolytes dans le corps. Pour le secteur médical, lorsque les niveaux des analyses sont en dehors des clous pour un patient, cela permet d'approfondir les recherches.

Surveiller la chimie corporelle

L'accessoire est de la taille d'une montre, mais contient des capteurs qui représentent l'équivalent de quatre encombrants appareils électrochimiques que l'on trouve dans les laboratoires pour analyser les mêmes données. L'équipe n'est pas peu fière d'être parvenue à miniaturiser à ce point les équipements afin qu'ils puissent être utilisés n'importe où. Pour les scientifiques, ces recherches pourraient réduire les cas de mort subite lors des activités sportives, en détectant les problèmes de santé avant qu'ils ne soient critiques.

Les chercheurs poursuivent leurs tests afin de vérifier que les capteurs sont capables de fournir une surveillance continue sur la durée. Pour le moment, difficile de savoir si cet accessoire pourra être commercialisé ou intégré aux montres connectées. En tout cas, son coût de fabrication est assez faible (quelques dizaines de dollars) et le capteur de sueur amovible peut être utilisé au moins une journée.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !