Tech

Windows 8 : ce que Microsoft exige des constructeurs de tablettes

ActualitéClassé sous :informatique , technologie , Windows 8

L’interface Metro de Windows 8, pensée pour les terminaux à écran tactile, s’inspire de Windows Phone. © Microsoft

Microsoft a fixé les prérequis techniques que les fabricants de tablettes devront suivre pour obtenir la certification Windows 8. Qu'en est-il ?
 
Si Microsoft n'a toujours pas officiellement dévoilé la date de lancement de Windows 8, on parle de la rentrée prochaine, aux alentours du mois d'octobre. En attendant, les choses se précisent puisque l'on sait désormais de quoi seront faites les tablettes tactiles Windows 8. Microsoft a en effet publié un document technique détaillant les prérequis matériels à respecter pour obtenir la certification Windows 8. Un document épluché par le site Within Windows qui en livre la substance. Les informations concernent les terminaux basés sur une architecture ARM, à savoir principalement les tablettes tactiles.

Pour mémoire, Windows 8 sera compatible à la fois avec les processeurs x86 que l'on trouve dans les ordinateurs et les processeurs ARM qui équipent la majorité des terminaux mobiles (smartphones et tablettes) actuels. Le nouveau système d'exploitation proposera deux interfaces : la version Windows classique, très proche de celle de Windows 7, et l'interface Metro. Cette dernière s'inspire très largement de Windows Phone avec une présentation des applications dans une mosaïque de panneaux dynamiques appelés tuiles. Microsoft a déjà fait savoir que la configuration PC requise pour faire tourner Windows 8 sera équivalente à celle exigée actuellement pour Windows 7, de telle sorte que les consommateurs n'auront pas à changer de machine (à condition qu'elle soit tout de même assez récente) pour passer au nouvel OS.

Tablettes Windows 8 : la configuration minimum exigée

Qu'en sera-t-il pour les tablettes ? C'est justement ce que nous apprend le document technique. Sous le capot, voici la configuration minimum que les constructeurs devront respecter :

Le firmware UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est le microgiciel qui remplace le BIOS et gère l'amorçage du système d'exploitation. Il est doté d'une fonction Secure Boot (démarrage sécurisé) qui vérifie à chaque démarrage l'intégrité des fichiers d'amorçage et éventuellement bloquer le processus si un fichier inconnu type logiciel malveillant est repéré. Une sécurité certes bienvenue mais qui ne pourra pas être désactivée. Ce qui signifie concrètement qu'il ne sera pas possible d'installer un autre système d'exploitation aux côtés de Windows 8 pour créer ce que l'on appelle un double boot. Sur un PC, le Secure Boot peut être désactivé pour permettre d'installer un OS tiers comme Linux par exemple.

Cette décision de Microsoft fait déjà grincer des dents les défenseurs d'une liberté de « bidouillage » de son terminal. Reste que l'utilisateur lambda ne se plaindra pas d'être mieux protégé contre les virus et autres logiciels espions.

Seules les tablettes respectant les prérequis techniques fixés par Microsoft pourront prétendre à la certification Windows 8. © Microsoft

Les règles de Microsoft pour les tablettes tactiles

Outre la configuration, Microsoft fixe un certain nombre de règles sur le fonctionnement de ces tablettes. Leur écran tactile devra être capable de reconnaître au moins 5 points de contact simultanés afin d'accepter des combinaisons de gestes effectués avec plusieurs doigts. Les tablettes devront posséder au moins 5 boutons physiques pour l'alimentation, le blocage de la rotation d'écran, la touche Windows et les contrôles du volume + et -.

De même, les terminaux Windows 8 sans clavier physique devront reconnaître la combinaison de touches bouton Windows+bouton d'alimentation pour accéder à l'écran de session et au gestionnaire des tâches à la place du traditionnel Ctrl+Alt-Suppr.

Dernier point important, les tablettes qui seront équipées d'une puce NFC (Near Field Communication) devront signaler d'une étiquette la zone sur laquelle les utilisateurs devront approcher un autre appareil NFC pour procéder un à échange de données par ce moyen.

Tablettes Windows 8 : quel prix ?

On attendra désormais de savoir qui seront les premiers constructeurs à proposer des tablettes Windows 8 basées sur ces spécifications. On sait déjà qu'Asus, Dell, HP, Nokia et Samsung ont confirmé leur intention de proposer de tels produits. La grande inconnue qui demeure sera le prix. Certains bruits évoquent un tarif compris entre 600 et 900 dollars, proche de celui qu'Apple pratique pour son iPad. Sauf que jusqu'à présent, les tablettes Android commercialisées dans cette tranche de prix n'ont pas connu le succès car elles souffraient de la comparaison avec l'iPad...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi