Voici l’Airpeak S1 de Sony, un drone conçu pour porter les caméras de la marque. © Sony
Tech

AirPeak : le super drone de Sony va en mettre plein la vue

ActualitéClassé sous :drone , vidéo , Sony

-

Sony vient de dévoiler les caractéristiques principales de l'Airpeak S1, un drone conçu pour porter une caméra de la marque. À 9.000 dollars, il se destine clairement aux professionnels de l'image.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Éruptions volcaniques : des drones nous offrent un spectacle inédit  Des volcanologues et ingénieurs des universités de Cambridge et Bristol ont utilisé des drones pour filmer et effectuer des relevés inédits au cours des éruptions de deux volcans du Guatemala dont les pics sont inaccessibles. Une première qui devrait aider grandement la recherche sur les causes de ces phénomènes. 

Il y a plus d'un an, Futura évoquait l'arrivée de la marque Airpeak chez Sony. Le Nippon cherchait alors à développer ses propres drones. On se posait alors la question du public visé par le spécialiste de l'image. Aujourd'hui, il est clair que c'est le marché des professionnels de l'image qui est ciblé avec l'arrivée du premier modèle de drone de la marque, l'Airpeak S1. Présenté très brièvement lors du dernier CES, l'aéronef quadrirotors se dévoile aujourd'hui pleinement et on sait désormais qu'il sera vendu autour de 9.000 dollars sans caméra, ni gimbal.

Sony explique que l'Airpeak S1 est un modèle de stabilité pour l'image malgré des vents pouvant souffler à 20 m/s. C'est le double de ce que peut tenir l'Inspire 2 de DJI. Côté vitesse, l'aéronef serait capable d'accélérer à plus de 80 km/h en 3,5 secondes. Rien ne dit qu'il puisse atteindre cette vitesse en embarquant une caméra et d'ailleurs est-ce bien nécessaire ? Le drone est également doté de cinq capteurs anticollision et d'un télémètre infrarouge pour évoluer en sécurité et de façon stable même lorsque la liaison par satellite est inexistante.

Sony a dévoilé les premières vidéos de son drone Airpeak S1 dédié à l’image. © Sony

Le spécialiste de l’image s’envoie en l’air

L'expérience montre qu'il vaut mieux utiliser des caméras identiques pour filmer une même séquence au sol et dans les airs. C'est justement ce que propose de réaliser Sony en proposant cet Airpeak S1 spécialement adapté aux caméras et appareils photos de la marque et notamment l'A7S Mark III, le FX3 ou même l'Alpha 1.

C'est un gimbal, autrement dit un stabilisateur, Gremsy T3 que propose Sony pour porter la caméra. Avec l'ensemble, l'autonomie d'un vol est estimée à 12 minutes. Il est possible de la pousser à 22 minutes mais avec le risque de dégrader à terme la capacité de cette batterie qui n'est d'ailleurs pas conçue pour alimenter la caméra. Au final, l'Airpeak S1 se positionne en concurrent direct d'un Matrice 600 Pro de DJI. Un peu moins cher, le drone chinois dispose à peu près des mêmes caractéristiques avec une autonomie un peu plus importante. L'Airpeak S1 devrait être commercialisé dès cet automne avec une possibilité de garantie couvrant les dommages en cas de crash.

Pour en savoir plus

Avec Airpeak, Sony s'invite dans la course aux drones

Article de Louis Neveu, publié le 10 novembre 2020

Sony annonce le lancement d'une marque baptisée Airpeak. Le Nippon souhaite mettre à profit son excellence dans le secteur de la vidéo pour éventuellement commercialiser ses propres drones. Reste à savoir à quel public il va s'adresser.

Le marché des drones destiné au grand public est assez verrouillé avec des acteurs incontournables et réputés comme DJI ou le Français Parrot. Ceux qui ont voulu tenter leur chance un peu trop tardivement se sont cassés les dents. Ce fut le cas de GoPro avec son drone Karma, en 2016, malgré son expérience de la caméra embarquée. Et pourtant, avec l'embargo imposé par les États-Unis sur certaines marques chinoises de la high-tech, comme Huawei et surtout DJI, c'est peut-être le meilleur moment pour se lancer dans l'aventure.

C'est le risque que souhaite prendre un autre grand spécialiste de l'optique et de la vidéo, le Nippon Sony avec un projet baptisé Airpeak. Dans un communiqué de presse laconique, Sony explique qu'il désire soutenir la créativité des vidéastes autant qu'il le pourra. Il faut dire que les caméras embarquées de la plupart des modèles de DJI ou Parrot, sont effectivement dotées de capteurs et d'optiques Sony. Alors pourquoi ne pas utiliser une solution complète réalisée par la marque et enrichie par ses technologies d'intelligence artificielle. C'est d'autant plus judicieux si, en tant que vidéaste, on est déjà équipé de matériel Sony et que l'on souhaite obtenir des résultats homogènes.

Grand public ou pro ?

Comme autre point, le communiqué traite du secteur industriel et explique qu'il souhaite contribuer à améliorer les systèmes d'imagerie et de détection en temps réel des drones. Pour le coup, difficile de savoir sur quel marché Sony souhaite véritablement s'engager avec Airpeak. De plus, la marque dispose déjà d'un prototype de drone sous forme d'avion appelé Aerosense. Réalisé en collaboration avec une société de robotique ZMP, il est dédié au marché de l'entreprise pour les relevés topographiques et la captation d'événements en direct. Globalement, dans son communiqué de presse, Sony reste assez avare en explications sur ce qu'il compte réellement faire. En ces moments incertains, il se donne sans doute le temps d'y voir plus clair en prévoyant comme période de lancement pour Airpeak, le printemps 2021.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !