Plutôt qu’un AirTag, un homme a utilisé son Apple Watch pour suivre sa partenaire. © Apple
Tech

Pour pister sa partenaire, il accroche son Apple Watch à une roue

ActualitéClassé sous :Apple Watch , Apple , AirTag

Aux États-Unis, un homme a été arrêté après avoir pisté sa partenaire et l'avoir menacée de mort. Plutôt qu'un AirTag qui alerte la victime de sa présence, il a tout simplement accroché son Apple Watch à la voiture de la femme.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Soli, la puce radar de Google destinée aux objets connectés  Le projet Soli utilise la technologie radar pour capter les mouvements. Il peut détecter des déplacements de l’ordre du millimètre à très grande vitesse. Une technologie parfaite pour contrôler un smartphone ou un accessoire connecté par exemple, comme on peut le voir durant cette vidéo. 

En moins d'un an sur le marché, l’AirTag d’Apple a fait couleur beaucoup d'encre à cause des nombreuses victimes d'abus de cet appareil - un dispositif créé pour être fixé à des objets afin de ne plus les perdre. Mais les faits divers se sont multipliés. De nombreux individus ont détourné un AirTag pour suivre une jeune femme jusque chez elle, ou pour aider à voler une voiture.

Pour limiter les abus, Apple a mis en place plusieurs mesures, mais un homme aux États-Unis a trouvé un moyen simple (mais un peu plus cher) de suivre quelqu'un à la trace : utiliser une Apple Watch à la place. La victime, sa partenaire, s'est rendue dans un refuge après des menaces de mort. Elle a alors indiqué que tous les deux utilisaient l'application Life360 pour se suivre, mais qu'elle l'avait désactivée avant de venir au refuge.

Une méthode onéreuse de contourner les mesures anti-harcèlement

Le refuge a appelé la police lorsque le conjoint de la femme est arrivé, après l'avoir harcelée par SMS. Au lieu de rentrer dans le refuge, il s'est accroupi à côté de la roue avant de la voiture de la victime, côté passager. Lorsque la police a inspecté le véhicule, ils ont découvert une Apple Watch attachée à la jante, que l'homme a reconnue comme étant la sienne.

Apple risque donc de devoir revoir sa copie sur ses mesures anti-harcèlement. L'iPhone prévient l'utilisateur lorsqu'un AirTag inconnu le suit, mais rien n'est prévu pour, si c'est une Apple Watch. Toutefois, avec la multiplication des objets connectés, ce genre de problème risque de devenir de plus en plus fréquent et concerner d'autres constructeurs.


Soutenez votre média scientifique indépendant : découvrez nos formules d'abonnements !

4 bonnes raisons de s’abonner à Futura sur Patreon :

  1. Un site sans aucune publicité à partir de 3,29 euros par mois.
  2. C’est sans engagement.
  3. Des accès à des contenus prioritaires, en avant-première, rien que pour vous.
  4. Vous soutenez notre activité de la meilleure manière possible. Une réelle motivation pour nous !
Découvrez l'univers Futura sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !