Sciences

Comment voit-on "dans" les étoiles ?

Dossier - Etoiles : la diversité du monde stellaire
DossierClassé sous :Astronomie , Etoiles , étoile

-

Contrairement aux apparences, toutes les étoiles qui piquent un beau ciel nocturne ne se ressemblent pas. Les étoiles forment une grande famille, constituée d'éléments aux caractéristiques très variables d'un cas à l'autre. Si tout cela peut sembler complexe à première vue, on peut comprendre cette diversité dans les grandes lignes à partir de quelques considérations physiques.

  
DossiersEtoiles : la diversité du monde stellaire
 

C'est dans la première moitié du 20ème siècle que l'on a commencé à décrire en termes physiques (densité, température etc... en fonction de la profondeur) l'intérieur des étoiles. Ces descriptions ne pouvaient être confrontées à des observations sauf en ce qui concerne ce qui est observé en surface (température de surface, luminosité).

Satellite COROT. © CNES/D. Ducros

Du moins, c'était le cas jusque dans les années 1975-1980. A cette époque, les physiciens ont compris que les petites oscillations de la surface (des déplacements à des vitesses de quelques centaines de mètres par seconde, avec une périodicité d'environ 5 mn) étaient en fait la manifestation en surface d'ondes qui se sont propagées dans l'intérieur de l'étoile. Encore plus intéressant : la périodicité de ces ondes renseigne sur les conditions physiques qu'elles ont rencontrées à l'intérieur de l'étoile. L'analogie est souvent faite avec celle d'un instrument de musique: la corde d'un violon donnera une note un peu différente (ou, dit en termes physiques: elle oscillera avec une période un peu différente) selon que le violon sorte d'un four ou d'un congélateur.

Le satellite COROT, au cours de son assemblage final et des nombreuses vérifications d'avant lancement. © CNES

C'est aussi le principe de la sismologie qui nous permet de remonter à des informations sur l'intérieur de la Terre. Ainsi, la sismologie solaire ou stellaire nous permet d'estimer les températures au coeur des étoiles : 15 millions de degrés au centre du Soleil. Un satellite a récemment été lancé sous l'égide du CNES pour se consacrer entre autres à la sismologie des étoiles : il s'agit de la mission COROT, lancée fin 2006, et qui depuis moissonne les informations sur l'intérieur des étoiles.

La fusée qui mettra COROT en orbite, quelques heures avant son lancement depuis la base de Baïkonour en Ukraine. © CNES