La sonde New Horizons poursuit sur chemin vers l’espace interstellaire. Elle vient de mettre en lumière les positions différentes de deux étoiles par rapport à celles qu’elles ont, observées depuis la Terre. © Nasa
Sciences

La sonde spatiale New Horizons ne voit plus les étoiles comme nous

ActualitéClassé sous :étoile , New Horizons , sonde spatiale

La sonde New Horizons navigue désormais aux confins de notre Système solaire. De quoi lui offrir une perspective nouvelle sur notre Univers. Certaines étoiles lui apparaissent en effet dans une position différente de celle qu'elles ont lorsqu'elles sont vues depuis la Terre.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] New Horizons : les photos de son incroyable rendez-vous avec Pluton  New Horizons est en train de survoler Pluton. Avant de concentrer l’intégralité de ses capacités techniques à l’observation de la planète naine, elle a pu transmettre quelques images, les meilleures capturées à ce jour. Les voici en vidéo. 

La sonde New Horizons (Nasa) a été lancée en 2006. Avec pour objectif principal : l'étude de Pluton et de ses satellites. Elle a ensuite approché Arrokoth. Aujourd'hui, elle croise à près de sept milliards de kilomètres de notre Terre. Et elle nous offre désormais un point de vue nouveau sur notre Univers. Les 22 et 23 avril 2020, New Horizons a en effet, pour la première fois de l'histoire, montré deux étoiles proches -- Proxima Centauri et Wolf 359, respectivement à 4,2 et à 7,8 années-lumière de nous -- dans des positions différentes de celles qu'elles ont lorsqu'elles sont vues depuis notre Planète.

Le phénomène de parallaxe -- le fait qu'une étoile semble se déplacer sur un arrière-plan lorsqu'elle est vue de deux endroits différents -- est bien connu des astronomes. Il leur sert à déterminer les distances aux étoiles. Mais, jusqu'alors, le phénomène restait infime tant les étoiles sont éloignées de la Terre. Et la distance qui nous en sépare grande par rapport au diamètre de l'orbite terrestre.

Les positions différentes de Proxima Centauri (en haut) et de Wolf 359 (en bas) selon qu’elles sont vues depuis New Horizons ou depuis la Terre. © Nasa

Pour les futurs navigateurs interstellaires

Celui-ci a longtemps constitué, pour les astronomes, une ligne de base de parallaxe de premier choix. Mais « l'expérience New Horizons fournit la plus grande ligne de base de parallaxe jamais réalisée et la première démonstration d'une parallaxe stellaire facilement observable », commente Tod Lauer, astronome, dans un communiqué de la Nasa (États-Unis).

Ce type d'observations permettra peut-être aux navigateurs interstellaires du futur d'établir leur position dans la galaxie à l'image de ce que faisaient les navigateurs du passé pour fixer leur position sur notre Planète en mesurant les positions des étoiles, même si la méthode reste moins précise que celle mobilisée aujourd'hui par le Deep Space Network (DSN), utilisé par la Nasa pour les communications avec ses sondes interplanétaires. Son inconvénient : au moment où New Horizons a pris les clichés de ces deux étoiles, la sonde se trouvait à une distance depuis laquelle un signal radio avait besoin de quelque 6 heures et 30 minutes pour arriver à la Terre !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !