Après une courte escale sur les procédés de calculs des différents calendriers, présents dans la première partie de ce dossier (voir en bas de page), nous partons ici sur les traces des civilisations anciennes, où le calendrier a été inventé par l'Homme pour répartir et organiser le temps.

Le calendrier, qui détermine le temps, peut prendre une forme plus ou moins étonnante. Ici, la tige d'argent appelée <em style="text-align: center; line-height: 1.5em;">gnomon </em>projette une ombre sur le cadran solaire pour indiquer les heures. © Ad Oculos, Shutterstock
Le calendrier, qui détermine le temps, peut prendre une forme plus ou moins étonnante. Ici, la tige d'argent appelée gnomon projette une ombre sur le cadran solaire pour indiquer les heures. © Ad Oculos, Shutterstock

Les calendriers, indispensables pour découper le temps et le mesurer, sont une invention très ancienne. Il existe plusieurs calendriers dont les origines remontent à l'Antiquité.

Le rôle des calendriers

L'observation des phénomènes astronomique et climatique du milieu où ils vivaient - comme le déplacement régulier de l'ombre, le cycle lunairecycle lunaire ou le retour des saisonssaisons - a servi de points de repère pour structurer la vie agricole, sociale et religieuse des différentes civilisations de notre planète.

Nous allons détailler dans ce dossier les antiques systèmes du Moyen-Orient, de l'Égypte, de la Grèce, de Rome, ainsi que les deux calendriers encore utilisés de nos jours par les Juifs et les Musulmans.

Belle découverte !

Ce dossier est la seconde partie du dossier consacré aux calendriers.

À lire aussi sur Futura :