Cela vous intéressera aussi

Dans le langage courant, le terme céramique désigne un objet fabriqué en terreterre et qui a été cuit à une température plus ou moins élevée. Dans l'histoire de l’Homme, l'art de travailler la céramique arrive avant celui de travailler le verre ou le métalmétal, dès le Néolithique. Et il s'avère que les céramiques présentent des propriétés différentes selon la nature de leurs composants et leur température de cuisson. On distingue par exemple les poteries, les faïencesfaïences, les porcelaines, etc.

Une définition plus large des céramiques précise qu'il s'agit là de matériaux non métalliques et non organiques obtenus par l'action de fortes températures. Ce sont ces fortes températures qui induisent, au cœur de la matièrematière première, une transformation irréversible qui confère à la céramique produite, des propriétés nouvelles : solidité et résistancerésistance à l'usure, résistance à la chaleurchaleur, propriétés isolantes, etc.

Certaines couronnes dentaires sont faites de céramique. © golubovy, Fotolia

Certaines couronnes dentaires sont faites de céramique. © golubovy, Fotolia

Différentes céramiques, différents usages

Longtemps, les céramiques ont servi à fabriquer des objets d'art, des poteries ou des porcelaines pour la cuisine. Mais toutes les propriétés de ces matériaux ont conduit les ingénieurs à imaginer des applicationsapplications industrielles aux céramiques. On parle alors de céramiques techniquescéramiques techniques. Elles sont utilisées comme supports d'éléments chauffants, comme billes de roulement, comme outils de coupe, comme isolantsisolants électriques ou encore comme renfortrenfort aux matériaux composites métalliques.

Céramique et verre, quelle différence ?

Les céramiques et les verres peuvent être obtenus à partir des mêmes matières premières. Cependant, dans le cas du verre, la mise en forme a lieu après le passage au point de fusionfusion du matériaumatériau. Les céramiques, elles, sont d'abord façonnées à température ambiante puis chauffées, mais à une température qui reste bien inférieure à leur température de fusion. Une technique baptisée technique de frittage.