SpaceX : premier test statique flamboyant pour le prototype du Starship !

Classé sous :SpaceX , starship , Raptor

Le prototype du Starship de SpaceX, anciennement BFR, a réussi son premier test statique d'allumage du moteur-fusée Raptor. Cette version de démonstration, modèle miniature du Starship, se nomme Starhopper, où hopper fait référence au fait que l'engin n'effectuera que des petits sauts (hop en anglais), c'est-à-dire qu'il se limitera à des vols de basse altitude, voire suborbitaux, avant de revenir se poser, pour mettre à l'épreuve tous ces systèmes de lancement et d'atterrissage. En font partie le nouveau moteur Raptor, lui-même testé pour la première fois lors d'un essai statique début février.

L'allumage a eu lieu à 00 h 56 GMT, le 4 avril 2019, sur la nouvelle base de lancement de SpaceX à Boca Chica, au Texas. Pour cet essai, qui n'a duré que quelques secondes, le Starhopper était rivé au sol, a déclaré sur Twitter le patron de la société aérospatiale Elon Musk. Il était vraisemblablement équipé d'un seul moteur-fusée. Il en sera ainsi pour tous les petits sauts qu'il réalisera, tandis que trois moteurs seront utilisés pour les vols suborbitaux, a indiqué Elon Musk. Dans sa version définitive, le Starship, futur lanceur lourd réutilisable de SpaceX développé pour le voyage vers Mars, en aura sept.

Le premier test statique du Starhopper, prototype du Starship, équipé d'un moteur-fusée Raptor, filmé en direct dans la nuit du 3 au 4 avril 2019 (19 h 56 heure locale, soit 00 h 56 GMT) depuis South Padre Island, qui a vue sur la base de lancement de SpaceX à Boca Chica, au Texas. © Elon Musk, Twitter

La partie supérieure du prototype du Starship ayant été endommagée fin janvier, moins de deux semaines après la fin de sa construction, n'était pas incluse dans cet essai. © Massimo, Twitter

Vue d'artiste de la rentrée atmosphérique de la fusée Starship développée par SpaceX. Le Starhopper, prototype achevé en janvier 2019, a réussi avec brio son premier essai statique et s'apprête à effectuer plusieurs petits « sauts » pour tester tous les systèmes du futur Starship. © SpaceX