Une fusée SoyouzSoyouz au décollage du cosmodrome de Plessetsk, en Russie, ce lundi 27 mai, a été frappée par un éclairéclair. Malgré cette décharge inattendue, le lanceurlanceur ainsi que le satellite qu'il transportait n'ont subi aucun dommage et ce dernier a été placé en orbiteorbite comme prévu, a annoncé le Ministère de la défense russe dans un communiqué. Pour la petite histoire, lors de son lancement le 14 novembre 1969, la fusée Saturn V de la mission Apollo 12, deuxième à poser des astronautesastronautes sur la LuneLune après Apollo 11Apollo 11 en juillet 1969, a été frappée par la foudrefoudre... à deux reprises.

« La foudre n'est pas un obstacle », a tweeté Dmitri Rogozine, le patron de l'agence spatiale russe Roscosmos. © Dmitri Rogozine, Roscosmos

Le Soyouz 2-1b qui a pris un coup de jus ce lundi, version améliorée des Soyouz du siècle dernier dont le troisième étage (il en comporte trois en tout) est équipé d'un moteur-fusée plus puissant que le Soyouz 2-1a, s'est élancé de la base de lancement de Plessetsk située à environ 800 km au nord de Moscou à 9 h 23, heure locale. Après trois heures et demi de vol, l'étage supérieur Fregat-M a déployé avec succès un satellite Uragan sur l'orbite attendue. Se substituant à un satellite en fin de vie, celui-ci a rejoint la constellationconstellation de 27 satellites Glonass, le système de positionnement par satellites russe (équivalent du GPSGPS américain).