Sciences

Voyager 1 dans les régions inexplorées du milieu interstellaire

ActualitéClassé sous :Univers , sondes Voyager , Voyager 1

Dans son dernier numéro paru le 23 septembre 2005, la revue américaine Science revient sur la formidable performance de Voyager 1 qui après un voyage de plus de 28 ans à travers le Système Solaire poursuit sa route et s'apprête à entrer dans des régions inexplorées du milieu interstellaire.

Schéma du Système solaire et du trajet des sondes Voyager

Le 16 décembre 2004, la sonde de la NASA Voyager 1 franchissait ce que les scientifiques appellent le 'Choc terminal'. Il s'agit d'une région qui entoure le Système Solaire mais son emplacement n'est pas fixe. Sa position change en partie à cause de changements dans les caractéristiques du vent solaire. Le Choc terminal est en fait l'endroit où le vent solaire commence a se mélanger avec le gaz et la poussière du milieu interstellaire.

Voyager 1 vole maintenant dans des régions inconnues. Elle est entrée dans la région la plus éloignée du Système Solaire, heliosheath, une région située entre le Choc terminal et l'héliopause. La sonde a envoyé sur Terre toute une série de données qui ont été analysées et dont les principaux résultats sont publiés dans la revue Science.

Parmi ces résultats, on signalera qu'au Choc terminal, le vent solaire qui se déplace plus vite que la vitesse du son, tend à ralentir. L'intensité des particules de basse énergie a augmenté soudainement mais par contre, les particules à haute énergie n'ont pas accéléré.

Concernant le plasma, un gaz très chaud composé d'électrons de charge négative et d'ions de charge positive, la sonde a détecté des oscillations dans le plasma du 11 février 2004 jusqu'au moment où Voyager 1 franchissait le Choc terminal vers le 15 décembre 2004, à quelques heures près. Après cette date, on n'a pas observé d'autres oscillations de plasma, ce qui fait dire aux scientifiques que la sonde a bien franchi cette région.

Autre indice qui tend à montrer que la sonde a bien franchi le Choc terminal, les mesures du champ magnétique. Voyager 1 a observé les caractéristiques propres au vent solaire à ces distances éloignées avant le 17 décembre 2004 et les mesures prises entre le 16 et le 18 décembre 2004 montrent que ce champ a soudainement augmenté et à partir du 18 décembre 2004, sa puissance a été anormalement élevée les 125 jours suivants.

Voyager

Les sondes Voyager 1 & 2 ont été lancées en 1977. Elles ont effectué un fabuleux voyage à travers le Système Solaire extérieur et visité les 4 planètes gazeuses (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune). Aujourd'hui, elles se situent à plus de 13 et 11 milliards de km de la Terre et poursuivent un objectif scientifique emblématique en tentant de localiser la frontière inconnue entre le Système Solaire et le milieu interstellaire. Les antennes du réseau lointain de la NASA sont en contact régulier avec les deux sondes qui renvoient les données enregistrées par leur détecteur de particules. D'ici 2020, les deux sondes seront irrémédiablement perdues pour la science en raison de l'affaiblissement de leurs générateurs radio-isotopiques au plutonium.

Cela vous intéressera aussi