Comme nous vous l'annoncions dans une brève, l'hypothèse d'un volcanisme à base de méthane se précise. Titan, une des lunes de Saturne, est le seul satellite de notre système solaire à posséder une atmosphère dense (avec une pression au sol d'environ 1,5 bars), composée d'une forte proportion d'azote, comme la Terre, et de quelques pourcents de méthane.
Cela vous intéressera aussi

Ce dernier élément ayant un cycle de vie relativement court (10 millions d'années), les scientifiques pensent qu'il doit exister sur TitanTitan un réservoir d'hydrocarbureshydrocarbures capables d'alimenter l'atmosphèreatmosphère.

Jusqu'à présent, l'hypothèse d'un océan de méthane était privilégiée. Mais des images prises dans l'infrarougeinfrarouge lors d'un survolsurvol de l'astreastre par la sonde Cassini en octobre 2004 ont conduit des chercheurs américains, français, italiens et allemands à proposer un autre modèle faisant intervenir du méthane liquideliquide dans le sous-sol.

Les astronomesastronomes ont en effet identifié une structure circulaire insolite d'un diamètre de 30 kilomètres qu'ils interprètent comme une sorte de volcanvolcan de glace dont le dôme est formé par des remontées de panaches glacés riches en méthane.

Par ailleurs, les variations d'albédoalbédo observées en surface correspondent à celles d'une couverture solidesolide, peut-être glacée, et non d'un océan. Les scientifiques attendent maintenant les résultats des observations radars de Cassini pour confirmer leur théorie.