Sciences

MetOp : un satellite de météorologie européen bientôt à Baïkonour

ActualitéClassé sous :Univers , météorologie , satellite

MetOp, premier satellite européen de météorologie opérationnelle sur orbite polaire, a franchi avec succès le cap de l'intégration et des essais chez EADS Astrium à Toulouse (France). Il pourra donc être expédié début avril à Baïkonour (Kazakhstan) dans la perspective de son lancement, le 30 juin 2006, par une fusée Soyouz exploitée par Starsem.

Le satellite Metop

Le premier satellite européen de météorologie opérationnelle sur orbite polaire (MetOp) représente la contribution de l'Europe à un nouveau programme réalisé en coopération avec les Etats-Unis. Les données recueillies par ce satellite permettront d'améliorer le suivi du climat et les prévisions météorologiques.

Le Système initial conjoint en orbite polaire (IJPS) s'inscrit dans le cadre d'un accord de coopération entre l'Organisation européenne pour l'exploitation de satellites météorologiques (EUMETSAT) et la NOAA. Son objectif : remplacer le service actuellement assuré par les Etats-Unis par un service européen amélioré, le Système polaire d'EUMETSAT (EPS). Les satellites MetOp ont été développés pour répondre à cet objectif.

Ce satellite emportera des instruments européens de nouvelle génération, plus performants, mais aussi des instruments américains « hérités » de technologies existantes. Les nouveaux instruments européens permettront de mesurer avec une plus grande précision la température et l'humidité la vitesse et la direction du vent, notamment au-dessus des océans, les profils d'ozone atmosphérique.

Les trois satellites de la famille MetOp seront lancés successivement à partir de 2006, les lancements étant échelonnés sur une durée de 14 ans. Ils constituent le segment spatial du Système polaire d'EUMETSAT (EPS).

La charge utile principale se compose d'instruments européens innovants mis au point par l'ASE, le CNES et EUMETSAT. Ces instruments offriront des capacités de sondage plus évoluées, de même qu'ils permettront de mesurer le vent à la surface des océans et d'effectuer des observations plus précises de l'ozone et d'autres gaz présents à l'état de traces. Du fait de la précision inégalée de ses données de météorologie, MetOp contribuera à mieux comprendre les phénomènes climatiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi