Sciences

En bref : Discovery, réparation exceptionnelle en orbite MAJ

ActualitéClassé sous :Univers , navette Discovery , Nasa

Mise à jour du 3 août 2005 18H15 :

Le bras robotisé Canadarm 2

L'astronaute Stephen Robinson a effectué sans problème la réparation du ventre de la navette Discovery. Les deux morceaux de joints qui dépassaient des tuiles thermiques à l'avant de la navette ont été enlevés à la main par l'astronaute lors de cette sortie dans l'espace inhabituelle qui a pris environ 40 minutes.

De nouvelles photos du bouclier thermique ont été prises par Robinson. Il semblerait que Discovery puisse rejoindre la Terre le 8 août sans encombre.

L'astronaute Stephen Robinson s'approche du ventre de Discovery grâce au bras robotisé Canadarm 2. (crédit : NASA-TV)

Le Japonais Soichi Noguchi et l'Américain Stephen Robinson ont débuté tôt ce matin une mission inhabituelle, tenter d'enlever deux protubérances du revêtement de tuiles sous le ventre de la navette, afin de garantir leur retour sur terre, en toute sécurité.

Grâce au bras robotisé Canadarm 2, Robinson se rendra sous le ventre de Discovery, et de là il pourra accéder aux deux morceaux d'isolant qu'il essaiera tout d'abord de tirer à la main. En cas d'échec, il les coupera avec des ciseaux spéciaux, a expliqué une des responsables des sorties dans l'espace. C'est la première fois qu'un astronaute s'aventure sous une navette en orbite.

Les ingénieurs de la NASA craignent que ces deux joints de matériau, qui séparent des tuiles isolantes n'affectent le flot de l'air sous la navette au moment de sa rentrée dans l'atmosphère à plus de 20.000 km/heure, et ne provoquent une élévation trop importante de la température à ces endroits.

Le retour de Discovery est prévu la semaine prochaine.

Cela vous intéressera aussi