Les tours de la centrale de Dampierre. © JackF, Adobe Stock
Sciences

Le nucléaire recrute : découvrez le témoignage de trois salariées d'EDF !

ActualitéClassé sous :Skillz , Emploi , nucléaire

En 2022, le groupe EDF ambitionne de recruter 15.500 professionnels en CDI, CDD, alternance et stage, parmi lesquels 3.300 travailleront dans la filière nucléaire. Depuis février, une campagne de recrutement de grande envergure dans le nucléaire a été lancée, l'occasion d'expliquer le domaine du nucléaire, de ses métiers et les carrières possibles via le témoignage de trois salariées !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un aimant pour faire du rêve de la fusion nucléaire une réalité  Des chercheurs ont mis au point un aimant supraconducteur à haute température (HTS) qui leur a permis de produire un champ magnétique de 20 teslas. Du jamais vu sur Terre auparavant. Leur objectif : utiliser désormais cet aimant pour confiner le plasma qui sera produit au cœur des tokamaks du futur. Des dispositifs imaginés pour produire une électricité durable à partir de fusion nucléaire. (en anglais) © Commonwealth Fusion Systems 

Jeunes diplômés, expérimentés, du bac pro au bac plus 5... Leur intégration dans le Groupe fera d'eux des acteurs essentiels de la transition énergétique. Rejoindre EDF ou l'une de ses filiales, c'est aussi l'assurance de bénéficier d'un job passionnant, de belles perspectives de carrière et des formations régulières. Sans compter que, depuis de nombreuses années, le Groupe insuffle au secteur nucléaire la nécessité de féminiser les fonctions et d'instaurer une égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Le nucléaire, une filière au cœur du marché de l’emploi en France

Avancer que le nucléaire est attractif est une évidence ! C'est la troisième filière industrielle de France en termes de recrutement derrière l'aéronautique et l'automobile. C'est un domaine dynamique qui représente 6,7 % de l'emploi industriel français à travers ses 220.000 salariés et ses 3.200 entreprises.  

Selon Sylvie Richard, directrice du programme Grand carénage, « travailler chez EDF, c'est une aventure humaine et technique ! Au sein d'une centrale nucléaire de production d'électricité, la technique et le professionnalisme sont au rendez-vous. On y apprend tous les jours justement parce que c'est complexe, intéressant et que ça évolue ».

En effet, la filière nucléaire se doit de répondre aux préoccupations énergétiques actuelles, notamment en contribuant à la transition énergétique et en luttant contre le réchauffement climatique. D'ici 2050, les besoins en énergie seront multipliés. Néanmoins, les émissions de CO2 doivent être considérablement réduites pour freiner le réchauffement climatique, et le recours à l'énergie nucléaire y contribue.

 Un quart des salariés du groupe EDF sont des femmes, avec un effectif avoisinant les 30 % au sein d’EDF SA. © bulentbaris, Adobe Stock

Le recrutement au sein du groupe EDF

En tant qu'acteur essentiel de la filière nucléaire, le groupe EDF s'inscrit dans cette dynamique de recrutement. Les domaines à pourvoir sont ceux de la maintenance -- robinetterie, chaudronnerie, machines tournantes, automatisme, électricité --, de l'exploitation (pilotage d'une centrale), du génie civil, du contrôle commande et des essais. Mais l'objectif de cette opération autour des opportunités de carrière dans le nucléaire ne s'arrête pas là... Le groupe EDF a à cœur de mettre en avant la place essentielle des femmes dans des métiers jusqu'alors usuellement occupés par des hommes.

Stéphanie Eng est en appui pour le management d'une équipe de chargés d'affaires qui réalisent la maintenance des centrales dans les domaines de la mécanique et de l'électricité, elle témoigne de son expérience dans ce milieu masculin. 

« Depuis 2019, je suis manager adjointe de la section Chargés d'Affaires Machines Tournantes et Electricité à la centrale de Dampierre. La section, très masculine, regroupant plus de 50 hommes et 1 femme aurait pu avoir des "a priori" sur le fait que je sois une femme, mais je ne l'ai jamais perçu. À partir du moment où je m'engage et je m'investis pleinement dans mon travail et auprès de l'équipe, je pense que le fait que je sois une femme n'est pas un sujet ». 

 Un quart des salariés du groupe EDF sont des femmes, avec un effectif de 30 % au sein d’EDF SA.

Les efforts du secteur sont quotidiens pour attirer les femmes dans les métiers de l'énergie, un point que Virginie Baujard, chargée de mission Diversité et Inclusion au sein du Groupe, vient compléter en avançant, « On (ndlr : le groupe EDF) est capable d'offrir une vraie motivation et un épanouissement sur des sujets qui nous impactent aujourd'hui et impacteront demain l'ensemble de la population ». Virginie Baujard poursuit : « Travailler dans une centrale nucléaire revêt une forme de responsabilité, de fierté, peut-être encore plus en tant que femme puisqu'elles se font encore trop rares... mais j'espère qu'un jour, on ne le dira plus ! Cela signifiera que nous aurons réussi à changer la donne ! ».

L'implication du groupe EDF pour une féminisation des métiers de l'industrie

L'engagement du groupe EDF pour un équilibre entre les femmes et les hommes au sein de son organisation date du début des années 2000. Quatre accords autour de l'égalité professionnelle ont été signés avec pour ambition de défendre la « politique de mixité et d'égalité des chances et de corriger les déséquilibres existants » au sein du Groupe, dans tous les métiers et dans tous les niveaux de son organisation. Un cinquième a vu le jour récemment pour la période 2021-2025.

Cet engagement a porté ses fruits et Virginie Baujard le confirme : « Le groupe s'emploie à préserver une égalité de traitement entre les femmes et les hommes, il a une attitude volontariste affirmée. On le voit à travers l'ambition mixité avec la volonté d'augmenter la part des femmes dans toutes les strates de l'entreprise, fonctions d'encadrement et de direction comprises ».

À ce jour, un quart des salariés du groupe EDF sont des femmes, avec un effectif avoisinant les 30 % au sein d'EDF SA, un chiffre que commente Sylvie Richard : « Les femmes sont reconnues et valorisées chez EDF et je pense que nous avons réussi à verbaliser au fil du temps que la mixité est une richesse, ainsi que la diversité et que, comme c'est justement une richesse, on devait chercher à devenir un peu plus "riches" ! »

 Depuis le début des années 2000, le groupe EDF met en avant le professionnalisme des femmes dans des métiers jusqu’alors usuellement occupés par des hommes. © Overcrew, Adobe Stock

Le travail du groupe EDF autour de l'égalité des chances est ainsi valorisé depuis 2014 avec l'obtention du label GEEIS (Gender Equality European & International Standard), renouvelé en 2019. Ce dernier valorise les entreprises ayant adopté une « démarche volontariste en matière d'égalité femmes-hommes ».

Le groupe EDF et l’association « Elles bougent »

Fort de son action au sein de son organisation, le groupe EDF s'implique et soutient étroitement l'association « Elles bougent » depuis 2011 en participant activement aux actions de promotion et de sensibilisation des jeunes filles aux carrières scientifiques. « Elles bougent », c'est 539 marraines au sein du Groupe EDF qui partagent leurs métiers techniques, scientifiques ou encore numériques auprès de collégiennes ou lycéennes.

Stéphanie Eng confie : « Depuis que je suis adolescente, à chaque fois que je me suis engagée dans un projet (scolaire, associatif, sportif), je me suis toujours appliquée à transformer ma peur en moteur plutôt qu'en frein. », alors si elle devait donner un conseil aux jeunes femmes qui souhaitent intégrer une carrière technique au sein d'EDF, « c'est aussi ce que je leur dirais ! »

Les initiatives du groupe EDF pour l’égalité des chances

Donner une place aux femmes n'est pas une notion abstraite, mais une initiative perceptible menée et développée chaque jour au sein du Groupe. Les exemples ne manquent pas :

  • En 2004, un réseau de partages et d'échanges, Énergies de Femmes est lancé par EDF pour ses membres. Son but ? Contribuer à faire évoluer les mentalités à travers des actions de sensibilisation pour faire « progresser la mixité, considérée comme un vecteur de progrès ».
  • EDF encourage également les initiatives de femmes d'exception œuvrant dans la filière nucléaire et les récompense à travers le prix « Fem'Energia », créé en 2009 par EDF, WIN France et WIN Europe.
  • « Women Energy in Transition » a été lancé en 2018 par la filiale Dalkia pour encourager les jeunes femmes à embrasser une carrière scientifique et technique en valorisant des parcours féminins exemplaires.
  • Cette dernière est la 3e filière industrielle de France en termes de recrutement.
  • Les femmes ont une place essentielle à occuper dans le nucléaire.
  • Le groupe EDF emploie 25 % de femmes, un chiffre qui tend à évoluer.
  • Le Groupe est extrêmement actif pour contribuer à faire évoluer les mentalités : il agit pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, s’engage pour la mixité, lutte contre les agissements sexistes…
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !