Des chercheurs de la Carnegie Institution for Science (États-Unis) concluent que nous ne pourrons pas nous passer de l’énergie nucléaire si vous voulons atteindre le zéro émission nette. © harunyigit, Adobe Stock
Planète

Climat : pas de zéro émission nette de carbone sans le nucléaire, soulignent des chercheurs

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , énergie , énergie renouvelable

Autour du nucléaire, le débat fait rage. Un peu plus encore en ces temps de campagne présidentielle. Les travaux dévoilés aujourd'hui par des chercheurs pourraient nous éclairer sur la question au-delà des postures politiques franco-françaises.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La transition énergétique en marche  Alors que la Terre continue de se réchauffer et que les gaz à effet de serre continuent de s’accumuler dans notre atmosphère, il semble légitime de se demander quand la transition énergétique tant annoncée deviendra enfin réalité. Nous avons rencontré Michael Webber, responsable science et technologie chez Engie. Il nous apporte notamment des réponses teintées d’optimisme aux deux questions suivantes : Combien de temps va prendre la transition énergétique ? Cette transition sera-t-elle lente ou rapide ? © Futura 

Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) l'affirme : si nous espérons maintenir le réchauffement climatique anthropique dans la limite de plus 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, nous devons atteindre le zéro émission nette -- de gaz à effet de serre --  d'ici 2050. Pour y arriver, nous pourrons compter sur la production d'électricité renouvelable solaire ou éolienne. Mais un autre moyen devra être mobilisé, affirment aujourd'hui des chercheurs de la Carnegie Institution for Science (États-Unis) : le nucléaire.

Des études antérieures avaient conclu que 80 % de réduction de nos émissions de carbone pouvaient être atteints grâce au solaire et à l'éolien. À condition de travailler au déploiement massif de capacités de stockage de ces productions qui varient avec la météo, de renforcer les réseaux et de multiplier les infrastructures. Pour atteindre les 100 %, il faudra plus de cordes à notre arc énergétique, confirment aujourd'hui les chercheurs.

Solaire, éolien et nucléaire

Pour la plupart des pays, assurent-ils, le recours à l'énergie nucléaire pourrait permettre une transition plus rapide vers le zéro carbone. Pour les pays dont les ressources éoliennes sont faibles, notamment, comme le Brésil. Aux États-Unis, en revanche, le nucléaire ne devrait être déployé qu'en fin de processus, pour éliminer les dernières émissions de carbone du secteur de l'énergie.

Les chercheurs notent par ailleurs qu'aux prix actuels, le nucléaire apparaît comme le moyen le moins cher d'éliminer les gaz à effet de serre générés par les productions électriques. Au moins jusqu'à ce que les technologies de stockage d'énergie deviennent très bon marché. Alors l'éolien et le solaire pourraient potentiellement devenir la voie la moins coûteuse vers un système électrique à zéro émission.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !