Sciences

Téléphones portables : à consommer avec modération

ActualitéClassé sous :recherche , téléphone portable , ondes

Dans un rapport remis aux ministères de la Santé et de l'Écologie, l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse) préconise de limiter l'exposition des enfants aux champs électromagnétiques des téléphones portables.

Téléphones portables : à consommer avec modération

Pas de certitude, juste des doutes.Suffisants en tout cas pour que l'Afsse recommande de ne pas laisser les enfants en bas âge passer de longues heures avec un téléphone portable collé à l'oreille. Dans son rapport publié le 21 juin, l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale conseille en effet aux parents de « veiller à une utilisation a minima de l'appareil par leurs enfants, par exemple en souscrivant des abonnements restreignant la liste d'appel ». Elle verrait aussi d'un bon oeil que les professionnels de la téléphonie mobile ne fassent pas des enfants une cible privilégiée dans leurs campagnes de promotion et « renoncent provisoirement à la fabrication et à la distribution d'appareils destinés aux jeunes enfants jusqu'à plus ample connaissance des effets possibles des rayonnements émis par les téléphones sur les enfants ». Par ailleurs, l'Afsse n'oublie pas les plus grands et recommande aux professionnels de renforcer l'information des utilisateurs et de promouvoir l'utilisation des oreillettes et des kits mains libres qui éloignent le terminal du crâne.

Pour justifier sa prise de position, l'Afsse s'appuie sur une série d'études réalisées à travers le monde. Si l'Agence reconnaît que les experts sont partagés sur le rôle des portables dans le développement de certaines maladies, elle constate néanmoins « la persistance d'un doute sérieux quant à la possibilité d'effets sanitaires associés à l'exposition directe du crâne aux champs des téléphones mobiles ».

Avec cet avis, l'Afsse ajoute sa contribution au débat qui fait rage depuis des années entre les professionnels de la téléphonie mobile et certaines associations. Une lutte qui devrait continuer encore longtemps. À moins qu'Interphone, l'étude la plus importante réalisée à ce jour sur les liens entre l'utilisation de téléphone mobile et les cancers du cerveau, ne mette tout le monde d'accord. Ses résultats sont attendus d'ici quelques mois.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi