Tech

Bientôt des mobiles avec le clavier dans le dos ?

ActualitéClassé sous :technologie , Mitsumi , Haptique

Mitsumi a eu une drôle d'idée : installer quelques minuscules pinnules sur la face arrière d'un appareil mobile pour naviguer dans les menus présentés sur l'écran. Avantage : une seule main suffit.

La mauvaise démonstration : le prototype, avec son écran tactile, est présenté avec deux mains alors que sa raison d'être est justement d'être utilisable avec une seule. © Mitsumi

Le prototype vient d'être montré au Mitsumi Show, une fête privée qu'organise ce fabricant japonais de matériel électronique. Elle n'a pour l'instant que la forme d'une grosse boîte munie sur sa face avant d'un écran tactile, capable d'afficher des touches ou des menus. L'originalité se trouve à l'arrière. Sur un touchpad circulaire sont rassemblées 15 minuscules broches et deux barrettes de même hauteur, apparemment de moins de deux millimètres, un assemblage qui évoque une matrice braille.

L'idée est de réaliser une interface facilement utilisable avec une seule main, une prouesse effectivement impossible avec les appareils mobiles de grandes dimensions, qui imposent de les tenir pendant que l'on tape. Sur le modèle du constructeur japonais, c'est l'index ou le majeur qui presse les pinnules, à la manière du trackpoint de certains ordinateurs portables, tandis que le pouce tapote. Des pressions sur les petites broches provoquent le déplacement du curseur sur l'écran et permet des actions comme le choix dans un menu.

La face arrière avec les 15 petits bossages punctiformes flanqués de deux reliefs plus longs, en forme de barrette, fixés sur une surface sensible. En exerçant une pression sur ce clavier miniature, on peut envoyer des ordres complexes, à condition d'avoir assimilé le principe. © Mitsumi

Entre homme et machine, un dialogue à inventer

Même si une période d'apprentissage est sûrement nécessaire, ce dispositif de pointage original renouvelle agréablement le genre. On  a envie de voir, de toucher plus précisément. Cette interface est qualifiée de haptique, un terme à la mode désignant les systèmes fonctionnant à la main ou restituant des effets mécaniques détectables au toucher.

Destiné à des appareils de grande taille, ce dispositif en reste pour l'instant à l'état de prototype. L'un de ses intérêts est de démontrer la vivacité des recherches dans le domaine des interfaces homme-machine, qui vont désormais jusqu'à la reconnaissance des expressions faciales et la lecture dans les pensées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi