Tech

Voiture : Mitsubishi développe une interface Homme-machine prédictive

ActualitéClassé sous :technologie , Automobile , voiture

Mitsubishi Electric travaille sur un concept d'interface Homme-machine prédictive pour les automobiles. Le système s'appuie sur l'historique de conduite du véhicule et les conditions en temps réel pour adapter la navigation assistée ainsi que la climatisation et simplifier l'accès aux fonctions audiovisuelles. L'entreprise japonaise compte proposer cette technologie aux constructeurs automobiles à partir du printemps 2018.

Le concept d’interface Homme-machine développé par Mitsubishi Electric pour l’automobile repose sur un système prédictif qui peut déduire les trois opérations que le conducteur est le plus susceptible de vouloir réaliser avec quatre fonctions clés : la navigation assistée, la climatisation, le téléphone et le système multimédia. Pour cela, il croise des données relatives à l’historique des déplacements et des fonctions utilisées avec des données sur les conditions en temps réel. © Mitsubishi Electric

Un jour, peut-être pas si lointain, votre voiture sera capable de prédire votre itinéraire et d'adapter les fonctions de son tableau de bord en tenant compte de vos besoins et préférences, tout cela sans que vous ayez à effectuer un quelconque réglage préalable. C'est ce futur que Mitsubishi Electric vient de dévoiler à travers son projet d'interface Homme-machine intelligente Ultra-simple HMI. Celle-ci ambitionne de simplifier l'accès aux fonctions les plus usitées dans une voiture. En effet, force est de constater qu'entre l'électronique embarquée, les systèmes d'aide à la conduite et les systèmes multimédia, le tableau de bord et le volant des voitures modernes sont de plus en plus complexes...

Ultra-simple HMI est un système prédictif qui croise l'historique de conduite avec les conditions du moment afin de minimiser le nombre d'étapes et le temps nécessaire pour utiliser quatre fonctions clé, à savoir la navigation assistée, le téléphone, la climatisation et l'équipement multimédia. Grâce à cette interface, l'accès se fait en une quinzaine de secondes en ne manipulant pas plus de deux boutons là où, selon Mitsubishi Electric, l'interface des tableaux de bord actuels nécessite environ 15 manipulations et une cinquantaine de secondes pour réaliser la même opération.

Outre les interfaces Homme-machine, Mitsubishi Electric travaille également sur les véhicules électriques. Fin 2013, l’entreprise japonaise a dévoilé un concept car électrique nommé Emirai 2, à l’image, qui est équipé de trois moteurs électriques, un pour les roues avant et un dans chaque roue arrière. © Mitsubishi Electric

Interface automobile à reconnaissance vocale et affichage tête haute

La technologie prédictive mise au point par Mitsubishi Electric va piocher dans l'historique des destinations passées, des itinéraires empruntés ainsi que des fonctions qui ont été les plus fréquemment utilisées. Ces données sont croisées avec les conditions en temps réel que sont le jour, l'heure, le lieu, la vitesse, le niveau de carburant ainsi que les conditions du trafic routier. Le système est alors en mesure de déduire les trois opérations que le conducteur est le plus susceptible de vouloir réaliser avec les fonctions clé citées précédemment, et propose les options via un affichage tête haute sur le pare-brise. Le conducteur n'a plus qu'à valider les choix à partir de trois boutons situés sur le volant. Et si d'aventure aucun des choix proposés ne convient, des boutons séparés permettent un accès direct aux quatre fonctions.

Les ingénieurs Mitsubishi ont également prévu un système de reconnaissance vocale baptisé Touch & Voice HMI, qui s'active par une poussée prolongée sur l'un des quatre boutons de fonction. Pour garantir la précision des commandes vocales, le système s'appuie sur des données de navigation stockées dans la voiture ainsi que sur une base de données en ligne forte de dix millions de lieux. « Touch & Voice HMI permet de réaliser des opérations en deux commandes et 15 secondes là où il faut compter dix commandes et 90 secondes avec les systèmes conventionnels », assure Mitsubishi Electric. Cependant, il reste vraisemblablement un long travail de développement à accomplir, puisque l'entreprise japonaise ne pense pas proposer cette technologie aux constructeurs automobiles avant le printemps 2018.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi