Santé

Insolite : les portables protégeraient contre la maladie d'Alzheimer !

ActualitéClassé sous :médecine , technologie , téléphone portable

-

Les ondes à hautes fréquences émises par les portables, bien loin d'être nocives, seraient bénéfiques pour la mémoire ! Elles pourraient même protéger contre la maladie d'Alzheimer. C'est la conclusion étonnante à laquelle sont parvenus des chercheurs américains, qui démontre par ailleurs que ces ondes ont bien un effet physiologique significatif. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Les téléphones portables agiraient de façon bénéfique pour des souris atteintes d'Alzheimer. © JulienTromeur/Fotolia

Des dizaines de cages de souris ont été posées en cercle autour d'un émetteur d'ondes électromagnétiques. Les rongeurs - dont certains était génétiquement modifiés pour développer la maladie d’Alzheimer - ont été exposés 2 heures par jour, pendant 7 à 9 mois, à ces ondes simulant celles d'un téléphone portable. Tous les animaux ont subi des tests de mémoire. Voici l'expérience farfelue imaginée par des chercheurs américains, menés par Gary Arendash, de l'University of South Florida, et dont les résultats viennent d'être publiés dans la revue Journal of Alzheimer's Disease.

Non seulement les rongeurs n'ont pas développé de tumeurs au cerveau, mais ils ont été protégés contre la démence. Les souris exposées dès le début de leur âge adulte et prédestinées à développer la maladie d’Alzheimer ont conservé des capacités cognitives normales. Les souris normales ont vu leur mémoire s'améliorer et passer au-dessus de la moyenne. Quant aux souris déjà âgées et touchées par la maladie, elles ont vu celle-ci régresser. Presque trop beau pour être vrai...

Une antenne émet en permanence des ondes radio à hautes fréquences vers les cages où vivent les souris. © Gary Arendash/Anne DeLotto Baier/Journal of Alzheimer’s Disease

Destruction des plaques bêta-amyloïde

Quelle serait l'explication de ces résultats inattendus ? Les ondes électromagnétiques, en augmentant la température du cerveau, détruiraient les plaques dites bêta-amyloïde, du nom de la petite protéine qui les constitue, et préviendraient leur formation. Or l'accumulation et l'agrégation de ces protéines dans le cerveau caractérisent la maladie d'Alzheimer. Plusieurs traitements sont en cours de recherche pour les cibler et les détruire. Les ondes à hautes fréquences des portables pourraient constituer une solution non invasive, suggèrent les auteurs de l'étude.

Chez les souris saines, l'amélioration de la mémoire résulterait de l'augmentation de la circulation sanguine et du métabolisme des cellules dans le cerveau... Des mois ont été nécessaires pour parvenir à ces résultats chez la souris, ce qui suggère que des années le seraient chez l'Homme.

Est-ce enfin une excuse pour passer des heures avec son portable vissé à l'oreille ? Pas si sûr... Des ondes qui chauffent le cerveau au point de faire se désintégrer des protéines, n'est-ce pas finalement plutôt inquiétant ?

Mise à jour : août 2012.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi