Sciences

La synthèse : dinos réveillés, batterie à avaler, Apollo 45 ans après

ActualitéClassé sous :Futura-Sciences , E2014 , Apollo 8

Si tout le monde ne parle que de Noël, la fête chrétienne ne constitue pas la seule actualité du moment. Petit panorama rapide des meilleures informations de l'univers scientifique.

Il y a 45 ans jour pour jour, l'équipage d'Apollo 8 prenait ce cliché mémorable. Aujourd'hui, la Nasa retrace cette histoire par l'intermédiaire d'une vidéo. © Nasa

À l'heure où les réveillons se préparent, où l'on vérifie que les cadeaux sont bien emballés, la Terre continue encore de tourner. Et la science d'avancer. Voici notre sélection des meilleures actus du jour.

Les actus qu’il ne fallait pas manquer :

  • Apollo, 45 ans après. Le 24 décembre 1968, Frank Borman, Jim Lovell et William Anders, membres de la mission Apollo 8, étaient en orbite autour de la Lune quand ils ont aperçu depuis notre satellite un lever de Terre. Un moment aussitôt immortalisé par les astronautes, qui ont ramené ce cliché mémorable. Quarante-cinq ans après, pour célébrer l'événement, la Nasa a reconstitué les événements à travers une vidéo.
  • Batterie à avaler. Pour l'heure ce n'est encore qu'un prototype, mais des chercheurs viennent de présenter une batterie comestible qui fonctionne à partir d'un pigment naturel faisant office d'anode. Préparons-nous à une nouvelle génération de médicaments capables de surveiller notre physiologie profonde.
  • Redonner vie aux dinosaures (en anglais). Que ceux qui rêvent d'un Jurassic Park grandeur nature se rassurent. Si une étude récente a révélé qu'il était impossible de récupérer de l'ADN de dinosaure suffisamment bien conservé pour recréer ces géants du passé, les chercheurs imaginent d'autres solutions. Comme l'expliquera Alison Woodward, spécialiste de l'université d'Oxford, à la télévision britannique, ils espèrent se servir des oiseaux, les derniers dinosaures vivants, pour reconstituer l'ADN de leurs ancêtres disparus en faisant faire marche arrière à l'évolution.
  • Grossesse et allergies. Les médecins ont longtemps préconisé aux femmes enceintes de ne pas consommer d'aliments hautement allergéniques, comme les cacahuètes, durant la grossesse et l'allaitement, pour éviter que le bébé n'y devienne intolérant. Belle erreur de jugement ! Une étude vient de montrer que les futures mères n'ont pas de raison de se priver, au contraire. En en mangeant, elles limitent les risques d'allergies pour leur enfant.
  • Inégaux face à la grippe. Les femmes se montrent mieux immunisées que les hommes une fois vaccinées contre la grippe. En cause : la testostérone abaisserait l'efficacité du système immunitaire. Un inconvénient masculin qui, en d'autres circonstances, se révèle avantageux...
  • Fonte de l’Antarctique (en anglais). Le satellite Cryosat vient de révéler que les glaces à l'ouest de l'Antarctique fondaient plus vite que ce qui avait été calculé en 2010. En conséquence, l'augmentation du niveau des mers serait plus importante de 15 %.
  • Robespierre reconstitué. Maximilien de Robespierre est mort sur l'échafaud le 28 juillet 1794, il y a 219 ans. Mais d'après des témoignages de l'époque conjugués à deux masques mortuaires passés au crible, un légiste français, Philippe Charlier, vient de reconstituer en 3D le visage du célèbre révolutionnaire. D'après ses analyses, en plus de la variole qu'il aurait contractée, le politicien aurait également souffert d'une sarcoïdose, maladie inflammatoire potentiellement défigurante. Ce qui expliquerait toutes les balafres...
  • Trous noirs supermassifs. Parce que le nombre, en plus de l'union, fait la force, les scientifiques invitent tous les amateurs de trous noirs à les aider à les traquer à partir des données collectées par les radiotélescopes. Pour cela une adresse : le site de Radio Galaxy Zoo.
  • Néandertal, ce grand bavard (en anglais). On dit parfois des grands singes qu'ils ne leur manquent que la parole. Et de fait, leur anatomie les empêche de posséder un langage articulé comme le nôtre. Mais l'Homme de Néandertal, lui, n'avait pas cette contrainte et comme nous disposait des moyens physiques de s'exprimer avec des mots. Doté en plus du gène Foxp2, associé à la parole, il y a fort à parier que cet hominidé possédait une langue. Et peut-être a-t-il dialogué avec les Hommes anatomiquement modernes lorsqu'ils se sont rencontrés.
  • Père Noël traqué. Il est bon de finir avec un peu de légèreté. Et Google, qu'on accuse parfois de surveiller de trop près notre vie privée, se révèle encore un peu intrusif... pour le père Noël. Le géant américain propose son système GPS pour traquer le vieux barbu, le Santa Tracker, pour savoir où il se trouve à chaque instant. Vérifiez, il pourrait bientôt s'approcher de votre cheminée...
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi