Sciences

5 start-ups françaises sont dans la course pour le retour de l'Homme sur la Lune

ActualitéClassé sous :exploration , lune , colonisation de la Lune

Alors que les premières missions humaines sur la Lune sont envisagées à l'horizon 2028 avec une présence durable en autonomie dès le milieu de la décennie suivante, de nombreux challenges sont à relever. Pour éviter de laisser le champ libre aux jeunes entreprises américaines, cinq start-ups françaises ont été sélectionnées pour intégrer l'incubateur lunaire TechTheMoon dont l'objectif est de faire émerger de jeunes pousses développant des innovations qui pourraient être envoyées sur la Lune.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Bientôt une base permanente sur la Lune ?  La Lune est l’astre le plus proche de la Terre. Pourtant, depuis la fin du programme Apollo, notre satellite naturel n’a plus connu de visite. Cela pourrait bientôt changer car l'Agence spatiale européenne (Esa) prépare la construction d’une base permanente à sa surface. La chaîne Euronews nous parle de ce projet ambitieux dans ce nouvel épisode de Space. 

Le retour sur la Lune n'est plus qu'une question d'année. D'ici 2035, des hommes et des femmes vivront et travailleront sur la Lune en quasi autonomie. Aujourd'hui, les États et la puissance publique ne peuvent plus à eux seuls, « tout faire » pour mener à bien cette nouvelle course à la Lune, comme cela a été le cas lors des débuts de l'exploration humaine et de l'épopée Apollo. Dans cette perspective inédite de l'histoire de la conquête spatiale, la France et l'Europe doivent se doter d'une politique permettant de structurer et de coordonner les investissements et de se positionner parmi les leaders du NewSpace lunaire. C'est du moins l'avis du Cnes qui, associé à Nubbo, a lancé TechTheMoon.

Cet incubateur lunaire fait donc le pari de jeter les bases d'un écosystème entrepreneurial basé sur la future économie lunaire. Trois grandes thématiques ont ainsi donc été identifiées : ressources lunaires, infrastructures et support vie. Pour cela, TechTheMoon sélectionnera chaque année plusieurs projets qui seront accompagnés pendant 12 mois. Pour sa première année de fonctionnement, TechTheMoon a sélectionné cinq start-ups pour les amener jusqu'à la levée de fonds et le lancement commercial de leur solution en réponse à un premier besoin de marché terrestre.

Le concept de l'Eurohab développé par Peter Weiss et Jean-Jacques Favier, cofondateurs de Spartan Space. Un prototype est visible dans le pavillon français de l'exposition universelle à Dubaï. © Spartan Space

De réelles problématiques à résoudre avant d'envoyer des humains sur la Lune

Au nombre de 12, les start-ups candidates devaient répondre aux critères suivants : validation du produit minimum viable pour la Lune réalisable sous 12 mois, hypothèse de business model terrestre viable à 12 mois, disponibilité à temps plein du porteur de projet principal et installation de la start-up en Occitanie.

Ces cinq start-ups, qui sont entrées en incubation pour une période de 12 mois, sont :

  • Anyfields : visualisation des rayonnements électromagnétiques et de mesure de la performance des antennes ;
  • Metis : analyse in situ de composants et équipements ;
  • Orius Technologies : production de végétaux en environnement spatial ;
  • Spartan Space : habitat lunaire gonflable et mobile ;
  • The Exploration Company : véhicule orbital lunaire réutilisable.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !