Sciences

Une nouvelle comète Atlas à observer dans Orion ce week-end près de Bellatrix

ActualitéClassé sous :comète , observer le ciel , Constellation

Une comète est en train de traverser Orion, très belle et célèbre constellation dont le retour en début de nuit annonce l'arrivée de l'hiver. Cette nouvelle visiteuse venue des confins du Système solaire, passe au plus près de la Terre le 14 novembre. Sortez vos jumelles et vos télescopes !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comète 2l/Borisov : quel est cet objet interstellaire ?  Dans ce petit film, nous vous racontons l’histoire de la comète interstellaire 2I/Borisov. Une histoire qui débute, pour nous Terriens, fin août 2019 quand nous l’avons croisée du regard pour la première fois, mais qui a commencé il y a des dizaines ou des centaines de millions d’années, voire même plus… car nous ne connaissons pas encore l'âge de cet objet venu d’ailleurs. 

C/2020 M3 (Atlas) a été découverte le 27 juin dernier par le système de télescopes Atlas (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System), depuis l'archipel d'Hawaï, précisément à Haleakala et Maunaloa. Ce programme qui est à l'affût des astéroïdes et des comètes potentiellement dangereux n'en est pas à sa première prise, et on se souvient de la très prometteuse C/2019 Y4, aussi surnommée comète Atlas (c'est plus facile à retenir), il y a quelques mois, qui a malheureusement fini en nuage de poussière sous l'effet du Soleil.

Superbe photo de la nouvelle comète Atlas lors de son passage sous les trois étoiles de la ceinture du Chasseur, non loin de la nébuleuse d'Orion. © Michael Jager, Twitter

Ce qui n'est pas le cas de ce nouveau noyau cométaire qui est passé près de notre étoile, le 25 octobre dernier sans ce que cela ne l'est menacé. Le petit astre glacé se dirige à présent vers le point de son orbite le plus proche de la Terre, entre notre planète et Mars, à quelque 53,6 millions de kilomètres. Ce sera le 14 novembre. Son activité devrait diminuer tout doucement désormais, à moins q'un sursaut ne survienne et ne la rende soudainement plus brillante.

Actuellement de magnitude 8, C/2020 M3 n'est malheureusement pas visible à l'œil nu. Néanmoins, rien n'est perdu si vous avez une paire de jumelles à la maison. Vous pourrez alors l'« épingler » sans difficulté au sein d'Orion depuis votre balcon ou votre jardin. Et encore mieux avec un télescope ou une lunette.

Orion et ses principales étoiles. Le 13 novembre, C/2020 M3 (Atlas) approche de la guerrière Bellatrix. © SkySafari

La comète Atlas va frôler l’étoile Bellatrix dans Orion

Comme chaque année en cette période, le géant de la mythologie grecque fait son retour à l'est, le soir après 21 h. Que la comète Atlas passe par là est une belle opportunité de la trouver facilement, pour qui veut l'admirer. En effet, les étoiles qui dessinent le Grand Chasseur dans la nuit sont faciles à identifier. Le plus simple étant le repérage des trois étoiles alignées Alnitak, Alnilam et Mintaka, quasi-équidistantes vues de la Terre, et représentant la ceinture d'Orion. La nuit du 11 novembre, la comète Atlas s'était d'ailleurs rallier à elles (voir image ci-dessous).

Position de la comète Atlas, vers minuit dans la nuit du 14 au 15 novembre. © SkySafari

À présent, C/2020 M3 Atlas glisse progressivement vers Bellatrix (Gamma Orionis), la belle étoile double à l'éclat bleuté -- à la différence de la fameuse Bételgeuse -- qui forme l'autre épaule du Chasseur. Elle avance vite dans le ciel en ce moment : elle franchit un espace équivalent à la Pleine Lune en seulement six heures.

Ce week-end, dans la nuit du 15 au 16 novembre, le noyau de la comète dont la chevelure s'étend sur environ 340.000 kilomètres, va donc effleurer Gamma Orionis, la troisième étoile la plus brillante d'Orion. On pourrait penser qu'elles vont être en contact l'une l'autre et qu'Atlas va la chatouiller avec ses cheveux mais ce ne sera bien sûr qu'une illusion, du plus bel effet en photos (on hâte de voir ça). La comète Atlas n'est en effet qu'une petite « boule de neige sale » d'un ou deux kilomètres de diamètre et distante de seulement 53 millions de kilomètres de la Terre, tandis que Bellatrix, dont le nom au passage signifie « la guerrière » (ou encore « l'amazone »), est une ardente étoile bleue de neuf masses solaires, située, elle, bien au-delà de notre Système solaire, à 240 années-lumière. Il y a de grandes différences.

C/2020 M3 effleure Bellatrix le 15 novembre. © SkySafari

Un conseil pour l'observer, attendez minuit qu'Orion est pris de la hauteur. La lumière émise par la comète aura une couche atmosphèrique plus mince à traverser que près de l'horizon. Son éclat sera un poins difficile à saisir.

C/2020 M3 (Atlas) va rester dans Orion jusqu'au 22 novembre puis se diriger vers les cornes du Taureau (elle frôlera Elnath le 3 décembre). Naturellement, à mesure qu'elle s'éloigne du Soleil et de notre monde, son éclat va diminuer significativement. Aussi, si vous la manquez cette fois, il faudra patienter 2159 pour la revoir.

La comète Atlas dans Orion, sous la ceinture, le 8 novembre dernier. Vu de l'hémisphère sud, la constellation apparaît à l'envers. Le noyau cométaire, verdâtre (en haut à gauche), forme un triangle avec la nébuleuse d'Orion (en haut à droite) et l'ensemble de la nébuleuse de la Flamme et de la nébuleuse de la Tête de Cheval (centre droit). © Charles Bracken, Apod (Nasa)
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !