Sciences

Le VLT dévoile le coeur de la nébuleuse Oméga

ActualitéClassé sous :Astronomie , Nébuleuse Oméga , télescope

Le très grand télescope de l'ESO, le VLT, vient de réaliser une des images les plus détaillées jamais prises depuis le sol de la nébuleuse Oméga. Elle montre les parties centrales poussiéreuses à la teinte rose de cette nurserie stellaire bien connue et dévoile de splendides détails de ce paysage cosmique composé de nuages de gaz, de poussière et de nouvelles étoiles.

La nébuleuse Oméga (Messier 17) photographiée par Antu, l'un des quatre télescopes unitaires du VLT. © ESO

Le gaz coloré et la poussière sombre de la nébuleuse Oméga (qu'on trouve dans d'autres nébuleuses comme la Lagune) servent de matière première pour créer une prochaine génération d'étoiles. Dans cette zone particulière de la nébuleuse, les plus jeunes étoiles qui apparaissent - d'une clarté éblouissante et brillant dans les teintes bleutées-blanches - illuminent la zone tout entière. Les rubans de poussière à l'allure enfumée de la nébuleuse apparaissent en silhouette sur le gaz brillant. Les couleurs rougeâtres dominantes de cette partie semblable à un nuage proviennent de l'hydrogène ionisé brillant sous l'effet de l'intense rayonnement ultraviolet des jeunes étoiles chaudes.

Comme la nébuleuse Oméga, celle de la Lagune abrite une nurserie stellaire au sein de nuages de gaz et de poussière. © G. Bauza

Plusieurs noms pour un même objet

La nébuleuse Oméga peut avoir de nombreux noms en fonction de qui l'observe, de quand et de ce que l'on pense voir. Ses autres noms sont nébuleuse du Cygne, nébuleuse du Fer à Cheval et même nébuleuse du Homard. Cet objet a également été catalogué sous les noms de Messier 17 (M17) et NGC 6618, il se situe à environ 6.500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Sagittaire. Objet d'étude très apprécié des astronomes, ce champ de poussière et de gaz illuminé se classe parmi les plus jeunes et les plus actives nurseries d'étoiles massives de la Voie lactée.

Cette image a été prise avec l'instrument Fors (FOcal Reducer and Spectrograph) sur Antu, l'un des quatre télescopes unitaires du VLT. La réalisation d'une image aussi intéressante et riche a été rendue possible grâce à l'utilisation de ce grand télescope dans des conditions particulièrement exceptionnelles de stabilité de l'air pendant les observations, malgré quelques nuages. De ce fait, cette nouvelle image compte parmi les plus détaillées de cette partie de la nébuleuse Oméga jamais prises depuis le sol.

C'est également l'une des premières à avoir été produites dans le cadre du programme « les joyaux cosmiques » de l'ESO, une nouvelle initiative destinée à réaliser des images d'objets intéressants, curieux ou visuellement attirants en utilisant les télescopes de l'ESO pour des activités éducatives et de diffusion de la culture scientifique.

Cela vous intéressera aussi