Sciences

Réussite des essais de déploiement des panneaux solaires de l'ATV, le cargo de ravitaillement européen de l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Le 3 juillet 2002 : une étape importante vient d'être franchie dans le cadre de la campagne d'essais mécaniques et thermiques de l'ATV (Automated Transfer Vehicle) avec la réussite d'importants essais de déploiement des panneaux solaires.

Réussite des essais de déploiement des panneaux solaires de l'ATV, le cargo de ravitaillement européen de l'ISS

Destiné au ravitaillement de la Station Spatiale Internationale (ISS) et à la remontée périodique de son orbite, l'ATV est le premier véhicule développé en Europe qui réalisera un rendez-vous et un arrimage avec une station orbitale. Il sera lancé par Ariane 5.

EADS Lauch Vehicles est maître d'oeuvre du développement de l'ATV pour le compte de l'Agence Spatiale Européenne (ESA). A ce titre, elle conduit depuis début décembre 2001 à l'ESTEC, aux Pays Bas, les essais mécaniques et thermiques du STM (Structural and Thermal Model), le premier modèle d'essais de l'ATV.

Après la réussite des essais acoustiques et dynamiques, un essai de déploiement complet d'un panneau solaire a eu lieu en juin 2002. Il s'agissait de démontrer l'aptitude des mécanismes de déploiement à fonctionner correctement après avoir subi la totalité des essais précédents. L'alimentation électrique de l'ATV repose sur quatre panneaux solaires déployables (6,7 m de long et 1,1 m de large chacun) et mobiles autour de leur axe de façon à suivre le soleil. L'ATV est ainsi autonome en vol libre, et la plupart du temps lorsqu'il est accroché à l'ISS, minimisant ainsi le recours à l'énergie de la Station. L'essai s'est parfaitement déroulé, démontrant la robustesse de la conception d'ensemble du véhicule et des équipements.

La prochaine et dernière étape aura lieu courant juillet avec la conduite d'un essai thermique important. Objectif : vérifier la tenue de l'ATV à un environnement spatial sévère avec des températures externes pouvant varier de -130C° à + 150C° selon l'exposition au soleil. Le modèle d'essai sera placé, pour se faire, dans le " Large Space Simulator " (LSS) de l'ESA afin de qualifier le système d'isolation et de régulation thermique interne de l'ensemble du véhicule.

Intégration du premier modèle de vol " Jules Verne "

Parallèlement, la réalisation du premier modèle de vol de l'ATV qui rejoindra l'ISS en septembre 2004, a débuté chez les principaux industriels européens, partenaires du programme.

L'ATV est constitué de deux modules principaux : un module de service dit " Spacecraft ", et un module de fret dit " Cargo carrier ". Le premier abrite tous les systèmes vitaux : propulsion, puissance électrique, calculateurs et principaux équipements avioniques. L'intégration du sous-système de la baie avionique est en cours chez Astrium à Toulouse. Quant au sous-système de propulsion, son intégration débutera début juillet à Brème, chez Astrium Space Infrastructure.

Le module de fret " Cargo carrier " comporte une partie pressurisée qui permet à l'équipage d'y pénétrer pour prendre livraison du matériel, transférer dans la station l'eau, l'air, l'azote et l'oxygène et enfin y charger les déchets. C'est en Italie, chez Alenia Spazio à Turin, que doit également démarrer son intégration début juillet.

Tous les éléments de l'ATV rejoindront ensuite Astrium Space Infrastructure à Brème où sera en final intégré le premier véhicule de vol sous la responsabilité d'EADS LV. C'est à Brème que seront ensuite produits les ATV de série, sous la maîtrise d'oeuvre d'Astrium Space Infrastructure.

Cela vous intéressera aussi