Des chercheurs ont annoncé la découverte de la plus petite planète extrasolaire à ce jour, une qui ressemble plus que toute autre trouvée à ce jour à notre propre planète.
Cela vous intéressera aussi

La planète est entre 6 à 9 fois la massemasse de la TerreTerre et orbiteorbite son étoileétoile hôte en 1,94 jours à la distance de 0.021 UAUA, soit environ 3 millions de km. La surface de la planète est chaude et a été estimée être d'environ 200-370° Celcius d'après les observations et les calculs.

L'étoile hôtehôte autour de laquelle cette planète tourne est Gliesse 876, une petite naine rougenaine rouge d'un tiers de la masse de notre SoleilSoleil et située à 15 années-lumièreannées-lumière (4,72 parsecsparsecs) de notre Système solaireSystème solaire.

Selon l'astronomeastronome Geoff Marcy, "on a découvert 155 planètes extrasolaire au cours de la décennie passée. Jusqu'à présent toutes ces planètes sont des géantesplanètes sont des géantes gazeuses - semblables à JupiterJupiter et SaturneSaturne avec des masses de 100 à 1000 fois celle de la Terre. L'année dernière nous avons annoncé deux planètes de classe NeptuneNeptune. Aujourd'hui nous annonçons un nouveau type de planète - de beaucoup inférieure à n'importe quelle autre annoncée autour d'une étoile semblable au Soleil. Elle est plus semblable à la Terre que d'autres planètes précédemment découvertes. Nous n'avons aucune planète analogue comme celle-ci dans notre Système solaire. Nous ne connaissons pas sa composition - si elle est toute de roche ou d'une certaine chimèrechimère de roche, de glace et d'une atmosphèreatmosphère épaisse - peut-être un hybridehybride de la Terre et d'UranusUranus."

La découverte de cette planète était heureuse. Selon Marcy, il y a deux planètes de la taille de Jupiter précédemment découvertes orbitant au loin cette étoile. "Ces deux planètes s'attirent l'une et l'autre et leurs orbites changent notablement chaque année. Nous avons utilisé le télescopetélescope Keck pour étudier ces deux planètes et avons découvert cette planète fortuitement au moyen de l'effet Doppler".

De nombreuses améliorations ont été faites dans l'utilisation de l'Effet Doppler. "Cette technologie nous permet de mesurer la vitessevitesse d'une étoile avec une exactitude de +/-1 mètre par seconde - c'est la vitesse de marche d'un humain", note Marcy.